2 min de lecture Mort de Johnny Hallyday

Mort de Johnny Hallyday : l'enfance difficile du "fils de personne"

ÉCLAIRAGE - C'est la face cachée de Johnny Hallyday : la légende du rock français a été "l'idole des jeunes" mais aussi le "fils de personne", à cause d'une enfance difficile marquée par l'absence de son père.

RTL Matin
Johnny Hallyday, la blessure du père
Crédit Média : RTL Crédit Image : UPI / AFP

"Je suis le fils de personne". Dans cette chanson Johnny Hallyday avait mis le doigt sur une blessure intime qui a marqué sa vie. "J'ai été marqué par mon enfance. C'est pour cela que je n’arrive pas à m'établir quelque part. Je suis très instable", affirmait-il en 1984. 

C'est la face la plus cachée de l'idole des jeunes : une enfance qu'il n'a jamais eu et dont il a eu pendant très longtemps du mal à parler. Johnny Hallyday est décédé dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6 décembre 2017 à 74 ans mais a vécu sa vie avec la blessure d'une enfance gâchée par l'absence d'un homme : son père

Léon Smet était un petit acteur, porté sur l'alcool, dans une troupe de théâtre en Belgique. Pour son fils, Jean-Philippe, Léon est un fantôme. Devenu Johnny Hallyday, il a essayé de retrouver son père pour le faire venir à Paris et l'aider, sans succès.

En novembre 1989, Johnny Hallyday est seul à suivre le cercueil de son père. Et c'est avec cette fatalité, être le fils de personne, le fils d'une ombre, que le chanteur va apprendre à construire sa vie et être père à son tour.

Johnny a réussi à créer un clan Hallyday

Johnny Hallyday a toujours été très lucide sur cette question de la paternité. Il a d'ailleurs souvent éprouvé des regrets, ne pas avoir pu porter toute l'affection qu'il aurait souhaité auprès de ses enfants. 

Ballotté par sa vie de star, les tournées, les séparations... il ne va pas voir grandir son premier enfant, David, né en 1966, qui vivra avec sa mère Sylvie Vartan. Il verra davantage Laura Smet.

Johnny Hallyday ne sera vraiment papa à temps plein qu'avec ses deux petites filles adoptives, Jade et Joy. Et même avec ses blessures et ses absences, il aura finalement réussi à créer un clan, une vraie famille, réunie à Marnes-la-Coquette en ce jour de deuil.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés