1 min de lecture Dordogne

Miss Périgord, conspuée, est déchue de son titre

L'élection de Sandra Lasserrotte, comme Miss Périgord 2013 a été annulée, samedi soir, après l'opposition d'une partie du public de Saint-Cyprien.

La jeune caissière de 19 ans a été désignée, samedi 31 août, Miss Périgord 2013, avant d'être destituée.
La jeune caissière de 19 ans a été désignée, samedi 31 août, Miss Périgord 2013, avant d'être destituée. Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Entre rires et pleurs, Sandra Lasserrotte accuse "le manque de professionnalisme et de transparence" des organisateurs du concours.  Selon le journal Sud-Ouest, la jeune caissière de 19 ans a été désignée, ce samedi 31 août, - l'espace de quelques minutes - Miss Périgord 2013. Le temps que, face à la contestation d'une partie du public, le co-organisateur du concours, Olivier Préaux, revienne sur son erreur et réattribue écharpe et diadème à la candidate arrivée en quatrième position.

La thèse officielle fournie le lendemain à la presse par les organisateurs est "l’inversion" des deux numéros des candidates, "à cause d’un 6 mal formé et ressemblant à un 8".

Le préjudice d'humiliation que j'ai subi et dont personne ne parle ne restera pas sans suite.

Sandra Lasserrotte, la miss déchue
Partager la citation

Dans un communiqué, l'organisation a présenté "ses excuses" à toutes les candidates et à leurs familles et confirmé que "les trois élues (avec les dauphines, ndlr) sont bien celles désignées par le jury et le vote du public". Selon elle, le comité des fêtes et loisirs d'Audrix est "l'organisateur de la soirée, mais n'a pas la responsabilité de l'organisation du vote". Les prochaines élections ne pourront se faire "qu'à la seule condition qu'un huissier soit présent lors des délibérations", poursuit le communiqué.

Sandra Lasserrotte estime toutefois avoir subi une "réelle violence", en étant "conspuée" par une partie de la salle des sports de Saint-Cyprien (Dordogne) où 400 personnes dont ses amis et sa famille étaient réunis. Elle affirme au quotidien local, que "le préjudice d'humiliation que j'ai subi et dont personne ne parle ne restera pas sans suite" et qu'elle ne participera plus à une élection de ce type. "Je ne suis pas bien dans ma peau depuis cette élection", avoue-t-elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Dordogne Miss France Culture-loisirs
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants