1 min de lecture Roman

Littérature : Ursula K. Le Guin, "grand-mère d'Harry Potter", est décédée

L'auteure américaine, maîtresse de la science-fiction, a connu le succès avec la trilogie "Terremer", dans laquelle un apprenti sorcier se bat contre les forces du mal.

La romancière Ursula K. Le Guin, en 2014
La romancière Ursula K. Le Guin, en 2014 Crédit : Robin Marchant / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

C'est une figure de la science-fiction qui vient de disparaître, à l'âge de 88 ans. Ursula K. Le Guin, romancière américaine considérée comme l'une des maîtresses du genre "Fantasy", s'est évertuée tout au long de sa carrière à promouvoir ce genre, qu'elle refusait de voir relégué au second rang.

L'auteure à succès a publié plusieurs types d'ouvrages : livres pour enfants, recueils de nouvelles et de poésies... Mais c'est bien avec ses romans de science-fiction que cette anthropologue s'est mondialement fait connaître. Notamment grâce à la trilogie Terremer, qui raconte l'histoire d'un apprenti sorcier faisant face aux forces du mal. Un synopsis qui fait directement penser à la série mythique Harry Potter, parue des années plus tard sous la plume de J.K. Rowling. 

De sa formation d'ethnologue, elle a axé son travail sur "l'histoire humaine, succession de crises et d'affrontements, qui sont chacun l'occasion d'un apprentissage collectif", a dit d'elle Gérard Klein, spécialiste français de la science-fiction qui a fait connaître l'oeuvre d'Ursula K. Le Guin au public francophone en publiant une partie de ses ouvrages au "Livre de Poche".

Influencée par la pensée anarchiste et taoïste

 Dans ses nouvelles comme dans ses romans, groupés en cycle, l'auteure se disait influencée par la pensée anarchiste et taoïste, tente de prouver qu'il n'existe aucune solution totale et définitive ni dans la théologie, ni dans la politique, ni dans aucune science humaine, passée ou future. 

À lire aussi
Maxime Chattam et Stéphane Bern Stéphane Bern
Maxime Chattam : le roi de l'horreur de retour avec "Un(e)secte"

Estimant ne plus avoir l'énergie suffisante pour cela, elle avait arrêté d'écrire des romans depuis plusieurs années, même si elle écrivait encore sur son blog. Sa famille a annoncé son décès mardi 23 janvier sur le compte Twitter de l'auteure à succès. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Roman Littérature Science-Fiction
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants