3 min de lecture Télévision

"Les Terriens du dimanche" : que vaut le talk-show de Thierry Ardisson ?

DÉCRYPTAGE - La nouvelle émission de bande de C8 grignote de l'audience et offre aux téléspectateurs et téléspectatrices un programme bien fait.

Thierry Ardisson récolté 5% des voix
Thierry Ardisson récolté 5% des voix Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

C'était l'une des plus grosses attentes de la rentrée télé. Thierry Ardisson, as des interviews préparées et des talks-shows à succès, se lançait dans la bataille de l'access prime time dominical avec Les Terriens du dimanche ! sur C8. Après le succès le samedi de Salut les terriens !, l'homme en noir du PAF a choisi de relever le défi d'une case importante, avec un format particulier pour lui. 

En effet, si l'on retrouve les fiches du présentateur, le décors de Salut les Terriens ! mais aussi un "sniper" qu'il aime avoir à ses côtés, Thierry Ardisson a choisi de s'entourer d'une "bande" de chroniqueurs et chroniqueuses, ce qui n'est pas dans ses habitudes.

Des personnalités plus ou moins connues, de la journaliste Natacha Polony à l'entrepreneuse Hapsatou Sy en passant par la porte-parole de la France insoumise Raquel Garrido

Des débat parfois houleux mais pas de clashs

Ce casting d'une équipe hétérogène, avec des personnalités clivantes et à fort caractère, promettait des oppositions fortes et des débats animés. Entre Natacha Polony et Raquel Garrido, on pouvait s'attendre à des échanges vifs, tant les positions de chacune sur les questions économiques et sociales semblaient opposées. Au final, s'il y a eu quelques accrochages, le tout reste mineur et Thierry Ardisson semble veiller à maintenir le caractère "infotainment" de son émission

À lire aussi
Jade, Laurent Baffie et Eric Dussart Eric Dussart
Laurent Baffie : "A France Télé, il y a des gens qui sont là pour nettoyer, virer les vieux"

L'animateur, pour une fois un peu plus en retrait, a néanmoins réussi en partie son coup en demandant à ses chroniqueurs de mouiller la chemise, en les envoyant en reportage, dans des séquences "En zone libre". On y retrouve une Raquel Garrido dans la peau et sur le vélo d'une livreuse Deliveroo, afin de se confronter aux difficultés des livreurs. Gilles-William Goldnadel est lui allé à la rencontre des migrants dans les rues de Paris afin de (se) rendre compte de leur misère. 

En découlent alors des débats, parfois animés du fait de la pluralité des idées présentes sur le plateau. Mais on ne va pas au clash, on joue les contradicteurs.  Ardisson veille à ce que la bande reste joyeuse, chahuteuse mais pas en conflit ouvert. Par la magie du montage et des jingles qui viennent remettre du divertissement là où la tension pourrait monter, la production garde un ton qui sied sans doute beaucoup mieux à la case horaire. 

Une émission bien faite, sans révolution

Il n'est pas question de faire du buzz à la suit d'une séquence tendue entre chroniqueurs, ce n'est sans doute pas le but. Ainsi, Les Terriens du dimanche ! ressemble à une version info d'On a tout essayé de Laurent Ruquier. Tous les soirs entre 2000 et 2007 sur France 2, les chroniqueurs débattaient en présence de plusieurs invités, il y avait des caméras cachées, des quizz et des séquences humoristiques.

Les Terriens du dimanche ! ont repris certaines séquences, classiques pour ce genre de format et que l'émission de Ruquier n'a pas non plus inventé. On retrouve Tom Villa pour un canular téléphonique, Tanguy Pastureau pour un retour sur l'actualité de la semaine, Haroun dans un style Gaspard Proust et deux quizz en fin d'émission. Quant au "sniper", la place est occupée par Mathieu Madénian avec Mustapha El Atrassi en joker. 

L'objet télévisuel est très bien fait, pas de raté, c'est ciselé au montage et le concept est déjà huilé car se jouant dans le cadre de Salut les Terriens !. Pour ceux qui attendaient des clashs, il y a eu déception. Pour ceux qui aiment la télé façon Ardisson, pas de déception et pas de surprise. Pour les curieux, Les Terriens du dimanche ! peut aisément combler l'access de la fin de week-end, avec un divertissement d'actualité de bonne qualité et des personnes qu'on aimera détester le cas échéant. 

La recette en tout cas semble fonctionner. Dimanche 8 octobre, l'émission a réussi son meilleur score avec 732.000 téléspectateurs et téléspectatrices devant leur écran, pour 3,2% de part d'audience. Dans une case ultra concurrentielle, le talk-show est passé devant C politique sur France 5. Une belle performance qui reste à confirmer. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Médias Thierry Ardisson
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants