2 min de lecture Cinéma

Les critiques sont-elles trop dures avec "À bras ouverts" ?

Le film Philippe de Chauvron a essuyé de nombreuses critiques, taxé de racisme vis-à-vis de la communauté rom.

micro generique Les Dessous de l'Ecran Philippe Robuchon
>
Les Dessous de l'Ecran du 09 avril 2017 Crédit Image : SND | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Robuchon
Philippe Robuchon et La rédaction numérique de RTL

À Peine sorti en salles, À bras ouverts a déclenché une véritable polémique. Le film réalisé par Philippe de Chauveron relate les déboires d'un écrivain de gauche avec des membres de la communauté rom. Raciste, indigne, malsain, honteux... les qualificatifs réprobateurs n'ont pas manqué. Le Parisien est même jusqu'à titrer son article à propos du film : "Beurk !". Dans un contexte où les critiques ont un réel pouvoir sur l'audience des films, celles-ci peuvent-elles tout se permettre ?

Pierre Vavasseur, journaliste au Parisien, assume parfaitement le titre choisi par ses collègues. "Pourquoi montrer une communauté" dans cet état repoussant alors "qu'elle a déjà bien des soucis" ?, s'interroge-t-il. S'il y a en effet des limites à la critiques, il en va de même pour l'humour.

"Il y a la vraie maladresse d'avoir choisi de caricaturer une communauté qui est déjà stigmatisée dans la société d'aujourd'hui", abonde Anthony Martin. Pour le chef du service culture de RTL, "rajouter du fluo sur quelque chose qui est déjà en gras" est une mauvaise idée. Quant à la critique, "elle peut tout dire". Le journaliste doit cependant être "fidèle à la vérité de son ressenti", ce qui est la base du métier de critique.

L'actu des médias

Présidentielle : BFMTV est la grande gagnant du deuxième débat politique de mardi 4 avril. En effet, sur les 6 millions de téléspectateurs qui ont suivi l'émission, l'écrasante majorité était sur BFMTV, première chaîne de France ce soir-là.

À lire aussi
Tanjirō, le héros de la série "Demon Slayer" Cinéma
"Demon Slayer" : le film-phénomène japonais qui vient de battre "Your Name"

Présidentielle :  Il n'y aura pas de nouveau débat à onze. France 2 a renoncé à celui du 20 avril. À la place, les compétiteurs devraient être interviewés séparément par Léa Salamé et David Pujadas. Pour l'instant, huit d'entre eux auraient déjà donné leur accord.

- France 3 dévoile déjà une de ses nouveauté pour la rentrée prochaine. Églantine Éméyé animera une émission qui donnera la parole à des artisans passionnés qui souhaite transmettre leur savoir-faire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Comédie Médias
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants