3 min de lecture Médias

Le Téléthon, 30 heures préparées sur un an

INVITÉ RTL - Philippe Vilamitjana, producteur du Téléthon, évoque le programme avant sa 31e édition, vendredi 8 décembre.

Les Dessous de l'Ecran
Le Téléthon, 30 heures préparées sur un an
Crédit Média : Philippe Robuchon Crédit Image : MATTHIEU ALEXANDRE / AFP

C’est la plus grande armada télé de l’année. Vendredi 8 décembre, pendant 30 heures, des milliers de personnes, artistes, animateurs, journalistes, techniciens, médecins, chercheurs, sportifs, seront au cœur du 31e Téléthon. À la tête de cette organisation titanesque, un homme : Philippe Vilamitjana. C’est lui qui produit l’émission pour France Télévisions, pour la quatrième fois. Il s’est confié au micro de RTL.

"Si je devais employer deux mots, je dirais fête. Le Téléthon est une fête. Et le deuxième mot c’est énergie. Vous n’imaginez pas l’énergie qu’il y a autour du mot 'Téléthon'", explique-t-il, avant de détailler : "5 millions de participants en France, 200.000 bénévoles, 600 collaborateurs à France Télévisions mobilisés pour fabriquer ces 30 heures, ce marathon unique au monde, pour la collecte la plus importante au monde."

La préparation d’un Téléthon est un travail au long cours. Ainsi, Philippe Vilamitjana confie que l’organisation de cette nouvelle édition a démarré "le lendemain du Téléthon dernier" : "On part d’une page blanche. Donc notre rôle, c’est d’impliquer et d’associer tous ceux qui font le Téléthon sur le terrain pour qu’à partir de cette mobilisation on puisse faire un programme de télévision."

Si le budget du Téléthon n’est jamais communiqué, il donne malgré tout quelques informations : "Ce que je peux vous dire c’est que c’est une coproduction entre France télévisions et l’AFM, aussi bien éditoriale que financière. Ce que je peux vous dire aussi, c’est que vous savez qu’on est dans une période de rigueur budgétaire et que pour le Téléthon comme pour les autres programmes de la maison, il y a eu une baisse pour nous de 10 % cette année par rapport au budget de l’année dernière." Il réaffirme également que tous les animateurs et les artistes qui participent à cette soirée le font bénévolement. 

Dans l’actualité des médias :

- Un séisme secoue les médias aux États-Unis. En une semaine, les téléspectateurs américains ont vu disparaître de leur petit écran deux des plus grandes stars de l’information. Des icônes de NBC et CBS, payées en millions de dollars, qui ont été virées en quelques minutes pour des affaires de harcèlement sexuel.

- Le CSA croule sous les signalements cette semaine. Il a été saisi par la secrétaire d'État Marlène Schiappa, après une blague douteuse sur C8 de l'humoriste Tex sur les violences conjugales.  Et depuis ce dimanche 3 décembre, par une association LGBT, après l'expression "grosse tar*****" employée par JoeyStarr la veille au soir dans On n'est pas couché.

- Sur TMC, Hugo Clément part plus tôt que prévu. Il s’agit peut-être d’une conséquence de  sa "boulette", en début de semaine lors du voyage d'Emmanuel Macron au Burkina Faso. Le journaliste avait laissé entendre que le convoi du président avait été attaqué par des centaines d'assaillants. Il y avait bien eu un caillassage, mais pas du convoi présidentiel. Hugo Clément s'est excusé.

- La semaine qui s'ouvre s'annonce délicate pour Delphine Ernotte, la grande patronne de France Télévisions. Elle est toujours sous la menace d'une motion de défiance des journalistes, même si elle semble avoir réussi à faire retomber la pression sur la question brûlante des magazines du jeudi. Envoyé Spécial et Complément d'enquête garderont finalement leur fréquence de diffusion, trois fois par mois. Mais pour faire des économies, les rédactions des deux magazines seront diminuées de 3 postes.

- Pierre Fulla, 79 ans, reprend du service. L'ancien journaliste de France 2, dont la popularité avait explosé au moment des JO de Nagano, sera consultant pour la chaîne L'Équipe les 21 et 22 décembre prochains, à l'occasion des championnats du monde d'haltérophilie. Il sait de quoi il parle : dans sa jeunesse, Pierre Fulla avait battu 38 records de France !

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés