1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. LCI n'émettra probablement "plus après le 31 décembre"
1 min de lecture

LCI n'émettra probablement "plus après le 31 décembre"

S'il étudie "toutes les voies de recours" contre la décision du CSA d'autoriser le passage de LCI en gratuit, Nonce Paolini, patron de TF1, ne se montre pas positif.

Le logo de LCI, le 29 juillet 2014, à Boulogne-Billancourt.
Le logo de LCI, le 29 juillet 2014, à Boulogne-Billancourt.
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Il est "probable" que la chaîne LCI n'émettra plus après le 31 décembre 2014, a déclaré le patron du groupe TF1 Nonce Paolini après le refus du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) d'autoriser son passage sur la TNT gratuite, ce mardi 29 juillet.

En l'état du dossier "c'est probable", a déclaré le responsable au cours d'une conférence téléphonique, soulignant que le groupe ne soumettrait pas de nouvelle demande au CSA à l'avenir, même s'il étudiait "toutes les voies de recours" contre cette décision

Le PDG de TF1 avait plus tôt réaffirmé mardi devant les syndicats de TF1 et LCI son intention de fermer la chaîne d'information continue à la fin de l'année, a appris l'AFP auprès des syndicats. "Lors d'une réunion informelle, convoquée après l'annonce de la décision du CSA, le PDG de TF1 a confirmé qu'il souhaitait fermer la chaîne le 31 décembre", a indiqué Philippe Vantorre, délégué CFDT à TF1.

247 journalistes et techniciens

Paolini s'est déclaré "très triste de cette décision et très en colère", notamment "pour les 247 journalistes et techniciens" de la chaîne d'infos, au cours d'une conférence téléphonique destinée à la presse. "Nous ferons très attention à l'avenir de nos collaborateurs", a-t-il toutefois souligné alors que les chaînes concurrentes de LCI, BFMTV et i-Télé, avaient proposé d'embaucher une partie des journalistes de la chaîne d'infos en continu de TF1 en cas de fermeture.

À lire aussi

Le président du CSA Olivier Schrameck a écarté toute responsabilité du régulateur dans l'éventuelle fermeture de la chaîne. "En tout état de cause, c'est la décision de TF1 qui sera prise et non celle du CSA. La décision du CSA a pour seule portée de maintenir la situation, telle qu'elle résulte des décisions précédentes de TF1 et de la conjoncture économique qui affecte l'ensemble des acteurs de l'audiovisuel", a-t-il déclaré sur RTL.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/