1 min de lecture CSA

LCI : "La gratuité de la chaîne fragiliserait le paysage audiovisuel" dit le patron du CSA

Après la décision du CSA de ne pas passer LCI en chaîne gratuire, rendue le 29 juillet, le président du Conseil de l'audiovisuel justifie ce choix en invoquant la stabilité du "paysage audiovisuel".

Olivier Schrameck, président du CSA, en mai 2014
Olivier Schrameck, président du CSA, en mai 2014 Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Florence Cohen
Florence Cohen Journaliste RTL

LCI, Paris Première et Planète + n'arriveront pas sur la TNT. C'est une décision qui a été prise par le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) le 29 juillet. Ce verdict est particulièrement emblématique en ce qui concerne la chaîne d'information en continue, propriété de TF1. Son absence du catalogue de chaînes gratuites laisse le champs libre à BFM TV et iTélé.

Selon le CSA et son président, Olivier Schrameck, "la gratuité de LCI fragiliserait l'ensemble du paysage audiovisuel qui n'inclut pas que les télévisions mais aussi les radios".

250 salariés de LCI menacés

TF1 a par la suite fait savoir que cette décision aurait un impact foudroyant sur les salariés de la chaîne. Elle avait indiqué que si LCI ne passait pas à la gratuité, elle la fermerait. Si fermeture il y a, ce sont 250 employés qui sont concernés et se retrouveront sans emploi, probablement à partir du 31 décembre 2014, date à laquelle elle ne devrait plus émettre. Mais Olivier Schrameck ne se sent pas concerné. Pour lui, "c'est la décision de TF1" et la manière dont elle "entend se projeter dans l'avenir".

Alors que le PDG de TF1, Nonce Paolini, a exprimé sa "colère" face à cette décision, le CSA, à travers la voix de son président à affirmé que le Conseil souhaite "un climat d'apaisement dans l'audiovisuel." 

À lire aussi
Une femme devant sa télévision (illustration) streaming
Salto : qu'est-ce que la nouvelle plateforme vidéo attendue début 2020 ?

Pour sa survie, LCI s'intéresserait déjà aux patrons de presse Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse (aussi appelés BNP), déjà propriétaires du Monde, du Nouvel Observateur, de Rue89, des Inrocks..

>
LCI : "La gratuité de la chaîne fragiliserait le paysage audiovisuel" dit le patron du CSA Crédit Image : RTL | Crédit Média : Florence Cohen | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
CSA Télévision Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773489220
LCI : "La gratuité de la chaîne fragiliserait le paysage audiovisuel" dit le patron du CSA
LCI : "La gratuité de la chaîne fragiliserait le paysage audiovisuel" dit le patron du CSA
Après la décision du CSA de ne pas passer LCI en chaîne gratuire, rendue le 29 juillet, le président du Conseil de l'audiovisuel justifie ce choix en invoquant la stabilité du "paysage audiovisuel".
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/lci-la-gratuite-de-la-chaine-fragiliserait-le-paysage-audiovisuel-dit-le-patron-du-csa-7773489220
2014-07-29 20:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Ypa1uPFDUWqon9M4OuKakw/330v220-2/online/image/2014/0729/7773489305_olivier.jpg