1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Kim Kardashian attaquée à Paris : la starlette est-elle imprudente sur les réseaux sociaux ?
2 min de lecture

Kim Kardashian attaquée à Paris : la starlette est-elle imprudente sur les réseaux sociaux ?

Les experts pointent du doigt la responsabilité de la star de télé-réalité, accusée de s'exposer imprudemment sur les réseaux sociaux.

Kim Kardashian à Paris, le 1er octobre 2016
Kim Kardashian à Paris, le 1er octobre 2016
Crédit : SIPA
Kim Kardashian attaquée à Paris : "Et si c'était sa faute ?", lancent des médias américains
03:17
Philippe Corbé & Loïc Farge

On parle beaucoup du braquage record dont a été victime Kim Kardashian dans la nuit du dimanche 2 au lundi 3 octobre. Mais l'affaire ne faisait pas l’ouverture des JT lundi aux États-Unis. Loin de là : la tempête Kardashian était reléguée en fin d'édition, loin derrière l’ouragan Matthew, dans les Caraïbes, et loin derrière la tornade Trump. Pendant toute la journée, on n'a pas constaté de poussée de "french bashing" exagéré ni de fantasmes sur des zones de non droit à Paris. Les consultants sécurité pour des opérateurs touristiques américains que nous avons joints reconnaissent tous que les attentats ont eu un effet assez net sur l’image de Paris. Mais cette "peur" n’a rien à avoir les mésaventures de la starlette de télé-réalité.

Plusieurs experts pointent du doigt la responsabilité de Kim Kardashian elle-même. Il est vrai qu'elle est sans cesse sur les réseaux sociaux. Elle raconte à toute heure ce qu’elle fait, avec qui et où elle est. Elle montre  en gros plan ses bagues et s’extasie sur leur valeur. Dans plusieurs séquences de sa télé-réalité, on voit d’ailleurs ses sœurs la gronder sur les risques qu’elle prend à se mettre ainsi en scène.

Complicité ?

Dans la nuit de dimanche à lundi, elle rentre dans sa chambre à Paris. Son garde du corps, français - qui est aussi un peu célèbre, à force apparaître sur les clichés de paparazzis -, est aperçu dans une boite de nuit où il accompagne deux autres sœurs Kardashian. Kim poste une vidéo sur Snapchat où on voit qu’elle est seule chez elle, juste avant le cambriolage. "C’est elle qui a été imprudente", soulignent les médias américains, selon qui "elle s’est-elle même désignée comme une proie facile".

Des médias se demandent ici si les cambrioleurs n'ont pas bénéficié de complicité dans le clan Kardashian. Pour tout dire, il est une expression qu’on entend beaucoup ici ces dernières heures : et si c’était un "inside job" ? Est-ce que quelqu'un, de l'intérieur, avait aidé à faire le travail de cambriolage ? Quelqu'un de son équipe (pas forcément de sa famille) qui aurait renseigné les malfrats ?

Méfiance

À écouter aussi

Certains vont même plus loin. Beaucoup d’Américains, après une décennie de Kardashian, ont appris à s’en méfier. Voici quelques phrases anonymes citées par le Hollywood Reporter, qui est un journal très sérieux, pas un magazine people : "Je suis suspicieux, parce que je pense que rien dans sa vie n’arrive qui ne soit orchestré", "Où était l’équipe télé qui la suit partout ?", "On dirait que cette histoire a été organisée".

Rien ne vient étayer ces suspicions gratuites. Mais beaucoup d’Américains sont convaincus que c’est elle qui a fait fuiter sa sextape qui l’a rendue célèbre et finalement immensément riche. Ils ont du mal à la croire lorsqu'il lui arrive un malheur comme celui-là. Les audiences de sa télé-réalité sont en baisse. Cet événement va mettre du piment dans la nouvelle saison qui démarre bientôt.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/