1 min de lecture People

Kim Kardashian : sa (deuxième) bague de mariage emportée dans le braquage ?

Alors que la nature du butin emporté par les agresseurs de Kim Kardashian est difficile à déterminer, de nombreux médias évoquent une bague offerte par Kanye West.

Kim Kardashian et Kanye West à New York le 5 mai 2014. (archives)
Kim Kardashian et Kanye West à New York le 5 mai 2014. (archives) Crédit : AFP / GETTY / NEILSON BARNARD
Benjamin Pierret
Benjamin Pierret
et AFP

C'est le vol de bijoux le plus important commis sur un particulier en France depuis plus de 20 ans. Kim Kardashian, agressée dans son hôtel parisien le 3 octobre vers 2h30 du matin, s'est fait dérober neuf millions d'euros de joaillerie. Soit une boîte à bijoux de cinq millions et une bague de quatre millions. S'il est pour l'instant impossible de savoir de quel anneau il s'agit, plusieurs médias évoquent l'hypothèse d'une bague de 20 carats, offerte cette été par son mari Kanye West en guise de seconde bague de mariage. 

Cette bague, exhibée par Kim Kardashian sur Instagram il y a seulement trois jours, lui a été offerte cet été par son mari, comme l'explique The Sun. Cet anneau ferait suite à la bague de fiançailles dont il lui a fait cadeau 2013, comme le rapporte le Daily Mail.

Lors d'une conférence de l'Advertising Week, Kim Kardashian a raconté dans quelles circonstances sont mari lui a fait cet onéreux présent : "Je lui ai dit 'tu veux que je te rende mon autre bague ?'. Il m'a répondu 'Tu pourrais le faire ?', et j'ai dit 'Non, je plaisante!'". S'il s'agit bien du bijou dérobé, les cinq malfrats ont fait moins de manières. 

¿¿¿

Une photo publiée par Kim Kardashian West (@kimkardashian) le

La rédaction vous recommande
Lire la suite
People Kim Kardashian Bijoux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants