1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Kate Middleton : qu'est-ce que l'hyperemesis gravidarum, dont elle souffre ?
1 min de lecture

Kate Middleton : qu'est-ce que l'hyperemesis gravidarum, dont elle souffre ?

Enceinte de son troisième enfant, la duchesse de Cambridge pourrait bien souffrir du même mal que lors de ses précédentes grossesses.

Kate Middleton descend de l'avion avec sa fille
Kate Middleton descend de l'avion avec sa fille
Crédit : Sipa Press
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Kate Middleton connaît bien son corps et les journalistes spécialisés en têtes couronnées savent déjà que la duchesse risque d'être absente dans les prochains mois. Lors de ses deux dernières grossesses, alors qu’elle attendait le prince George et la princesse Charlotte, Kate Middleton fut victime d'hyperemesis gravidarum. Ce trouble rend la grossesse plus difficile qu'à l'accoutumée et pourrait bien empêcher la duchesse d'accomplir ses devoirs de représentation.

Derrière ce terme latin se cache des vomissements qui empoisonnent la vie des futures mères. Au début de sa première grossesse, Kate Middleton avait même dû être hospitalisée tant les symptômes étaient forts. Même trouble lors de la deuxième grossesse et il y a fort à parier que la duchesse connaîtra de nouvelles crises avec cette troisième qui vient d'être annoncée ce lundi 4 septembre.

"Ce n'est pas rare qu'une femme enceinte souffre de nausées matinales, mais quand ces dernières entraînent déshydratation, perte de poids et des vomissements à tel point que vous développez des toxines dans le sang, ça devient un problème", analysait en 2012 Kecia Gaither, directrice du service de prénatalogie à l'École de médecine de l'université de Brookdale, à New York.

La maladie touche une femme enceinte sur 50

Cette maladie touche une femme enceinte sur 50 et se manifeste le plus souvent chez les jeunes, les premières grossesses, les grossesses multiples ou les femmes non-fumeuses. Kecia Gaither ajoute que moins de 1% des femmes atteintes par la maladie sont hospitalisées.

À lire aussi

Les médecins ignorent si l'hyperemesis gravidarum est provoquée par des changements hormonaux ou des problèmes de nutrition. La plupart des femmes hospitalisées quittent l'hôpital au bout de quelques jours, soulignait Daghni Rajasingam, porte-parole du Royal College of obstetricians & gynecologists. "Cela dépend de comment réagit la patiente à l'ingestion de fluides".

La maladie disparaît au deuxième trimestre

Si la maladie est traitée rapidement, la mère et son enfant ne devraient pas subir de problèmes à long terme, assurent les médecins. L'hyperemesis gravidarum disparaît habituellement au deuxième trimestre. "Le reste de la grossesse peut se dérouler tranquillement", note le Dr Gaither.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/