1 min de lecture Karine Le Marchand

Karine Le Marchand : "Je suis amoureuse de Paris"

REPLAY - La présentatrice de "L'amour est dans le pré" parle de son amour de Paris, des bois et de son "angoisse" du silence.

Laurent Marsick L'enfant du pays Laurent Marsick
>
Karine Le Marchand : "Je suis amoureuse de Paris" Crédit Image : AFP | Crédit Média : Laurent Marsick | Durée : | Date : La page de l'émission
Laurent Marsick
Laurent Marsick
Journaliste RTL

Elle passe beaucoup de temps dans la campagne grâce à son émission L'amour est dans le pré les lundis soirs sur M6, mais Karine Le Marchand est amoureuse de la ville de Paris où elle a débarqué à l'âge de dix-sept ans. "C'est une ville que j'ai choisie comme beaucoup de provinciaux, explique-t-elle. La première fois, j'ai eu un vrai coup de cœur pour cette ville je me suis dit c'est là que je vais passer ma vie."

"C'est drôle parce que j'en parle avec les agriculteurs dans l'émission, ils me demandent comment je fais avec tout ce bruit mais je leur : 'Ça me calme', s'amuse-t-elle. Le stress des autres m'apaise. Et quand je pars à la campagne ce silence m'angoisse c'est drôle non ? La possibilité de manger à n'importe quelle heure, de changer de pays juste en prenant le métro car il y a des arrondissements incroyables, c'est la richesse culturelle... Je suis amoureuse de ma ville."

"Mais il faut que j'habite à côté d'un bois, nuance-t-elle. J'ai besoin de savoir psychologiquement que la verdure n'est pas loin, au bout du chemin. Je cours beaucoup au Bois de Boulogne et j'ai longtemps habité vers le Bois de Vincennes".
Une personnalité se souvient d'un lieu, cher à son enfance où il avait l'habitude de passer ses vacances.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Karine Le Marchand Paris Vacances
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants