2 min de lecture L'amour est dans le pré

Karine Le Marchand de "L'Amour est dans le pré" : "On ne pouvait pas faire comme si la crise n'existait pas"

Alors que la saison 11 du programme commence ce lundi 11 juillet sur M6, l'animatrice s'est confiée au "Parisien" sur la singularité des nouveaux agriculteurs.

Karine Le Marchand présente "L'amour est dans le pré" 2016
Karine Le Marchand présente "L'amour est dans le pré" 2016 Crédit : M6
Benjamin Pierret
Benjamin Pierret

Ils seront 14 agriculteurs, cette année, à chercher l'âme sœur dans les pâturages. La onzième saison de L'Amour est dans le pré, qui démarre ce lundi 11 juillet à 21 heures sur M6, verra onze hommes et trois femmes tenter de construire un début de vie à deux avec leurs prétendant(e)s. 

Après sept années passées à animer le programme de dating agricole, Karine Le Marchand n'a pas l'air près de se lasser. Dans une interview accordée au Parisien, la présentatrice est revenue sur les liens qu'elle tisse à chaque nouvelle édition avec les candidats: "L'émotion est là, on a de l'espoir, on est déçus pour eux. On sait par exemple qu'untel a flashé sur une fille qui ne viendra pas. Que tel agriculteur n'a reçu qu'une seule lettre... Il y a un investissement affectif énorme." Des atomes crochus qui, selon elle, sont au cœur du succès du programme: "Si ce n'était pas le cas, j'arrêterais ! [...] Si on les méprisait, si ce qui leur arrivait nous était étranger, il n'y aurait pas tout ce qui se passe chaque année."

Des candidats plus mûres

Dans cette nouvelle édition, l'âge des candidats varie entre 30 et 60 ans. Beaucoup ont déjà vécu des histoires sérieuses, et nombre d'entre eux ont des enfants. Pour la jolie brune, cet élément fera de cette nouvelle salve une saison toute particulière, dans laquelle les téléspectateurs se retrouveront : "Les papas, notamment ceux qui sont en garde partagée, savent quel enjeu cela peut représenter pour leurs enfants d'avoir une belle-mère. [...] Ce sont des agriculteurs qui nous ressemblent beaucoup, à l'heure des familles recomposées".

Selon Karine Le Marchand, l'investissement des nouveaux candidats est aussi l'un des atouts majeurs de cette édition 2016 : "Pour eux, trouver l'amour c'est sérieux, alors ils se mettent une grosse pression. [...] Ce sont vraiment des gens bien. Beaucoup de clichés sont pulvérisés cette année car les agriculteurs s'expriment tous bien, ils ont du recul et une vraie réflexion sur l'amour et la vie."

Plus de crise économique, moins de buzz

À lire aussi
L'amour est dans le pré
VIDÉO - "L'Amour est dans le pré" : premier baiser entre Laura et Benoît

Pour cette nouvelle saison de L'Amour est dans le pré, la sixième chaîne a tenu à ancrer le programme dans la réalité des téléspectateurs. Aucun tabou financier ne sera épargné : "M6 comme la production pensaient qu'on ne pouvait pas faire comme si la crise n'existait pas. D'autant que les problèmes d'argent ont aussi une incidence sur la relation de couple", confie l'animatrice. 

Par ailleurs, les prétendant(e)s ont été triés sur le volet, afin d'éviter toute erreur de casting : "On a été extrêmement vigilants en amont. Quand on a le moindre doute à la lecture d'un courrier, on le signifie. On regarde aussi comment les gens se manifestent sur les réseaux sociaux, en évitant de retenir ceux qui passent toute la journée en string à Saint-Tropez !" De quoi assurer une saison 11 authentique aux fans du programme. 

L'amour est dans le pré saison 11, ce soir à 21 heures sur M6.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
L'amour est dans le pré Karine LEMARCHAND M6
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants