1 min de lecture Mali

Journalistes tués au Mali : l'homme soupçonné d'avoir planifié l'enlèvement a été identifié

Un homme soupçonné d'avoir planifié l'enlèvement des deux journalistes français tués le 2 novembre a été formellement identifié, selon les services de sécurité maliens.

Les journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été tués au Mali le 2 novembre 2013.
Les journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été tués au Mali le 2 novembre 2013. Crédit : RFI / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un touareg soupçonné d'avoir "planifié" l'enlèvement des journalistes de RFI, le 2 novembre dans le nord du Mali, a été identifié. Il s'agit du propriétaire de la voiture qui a servi au kidnapping.

"Nous avons informé la France de l'identification formelle du propriétaire du véhicule des ravisseurs. Il s'agit de Bayes Ag Bakabo, un Touareg", a précisé un membre des forces de sécurité maliennes.

Bayes Ag Bakabo "est très fortement soupçonné d'avoir planifié les enlèvements pour le compte d'Aqmi qu'il a fréquenté assidûment un moment". Son complice, dont le nom n'a pas été communiqué, "est de la famille de Hama Lamine Sall, de nationalité mauritanienne, et dont la mère est Touareg". "Nous sommes sur leur trace."

Un proche de la rébellion touareg

Bayes Ag Bakabo appartiendrait à "la même tribu" qu'Ambéry Ag Rhissa, un responsable de la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) à Kidal que les deux journalistes venaient juste d'interviewer. C'est devant son domicile qu'ils ont été enlevés, avant d'être tués moins de deux heures plus tard.

À lire aussi
Matthieu Chedid dans Le Grand Studio RTL Matthieu Chedid
Matthieu Chedid sublime le Mali

Le membre des forces de sécurité maliennes a précisé que l'exécution de Ghislaine Dupont et Claude Verlon pourrait avoir été provoquée par "la panne" du véhicule des ravisseurs et leur crainte d'être rattrapés par l'armée française, lancée à leur recherche.

Le mouvement jihadiste Aqmi, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a revendiqué mercredi le meurtre des deux journalistes français le 2 novembre à Kidal, dans le nord du Mali.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mali Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants