2 min de lecture Attentats à Paris

Johnny Hallyday : "Si je n'étais pas chanteur, j'irais combattre" les jihadistes

La star de la chanson française explique que les attentats du 13 novembre à Paris l'ont rendu malade.

Johnny Hallyday durant les Francopholies de La Rochelle, le 14 juillet 2015.
Johnny Hallyday durant les Francopholies de La Rochelle, le 14 juillet 2015. Crédit : XAVIER LEOTY / AFP
Marine Cluet et AFP

Johnny Hallyday a beau être une star, il n'en reste pas moins un homme. Et comme tout un chacun, les attentats du 13 novembre l'ont fortement affecté. Très remonté, le chanteur actuellement en tournée assure qu'il serait prêt à combattre les jihadistes s'il n'était pas chanteur. 

"Ils ne nous empêcheront pas de vivre" explique l'interprète de De l'amour qui n'a pas souhaité annuler ses concerts "pour montrer à tous ces criminels qu'on ne les craint pas". "Si je n'étais pas chanteur, je prendrais une arme et j'irais les combattre. Ce qu'ils ont fait, c'est ignoble. Comment peut-on tuer comme cela des innocents ? C'est incompréhensible. Ce sont des fous, il faut bien le dire" affirme-t-il dans une interview au Parisien. 

Les attentats m'ont rendu malade

Johnny Hallyday
Partager la citation

C'est en sortant de scène qu'il a appris pour les attentats. "J'ai ressenti un malaise. Le lendemain j'ai commencé à ne pas être bien", a expliqué le chanteur de 72 ans. "Les attentats m'ont rendu malade" ajoute-t-il, racontant qu'il a été victime d'une "chute de tension" mercredi soir à l'issue d'un concert en Moselle. C'est "le contrecoup de ce qui s'est passé" le 13 novembre à Paris. 

"Des gens que je connaissais sont morts au Bataclan, des amis ont perdu des amis. Je prie Dieu pour que cela ne recommence pas. Même si le public ne vient pas, je ne veux pas qu'on annule les spectacles. Il faut montrer à ces assassins qu'on n'a pas peur, qu'on continue de vivre" a confié l'artiste au quotidien. Au lendemain des attentats, Johnny Hallyday avait posté sur son compte Twitter ce message: "Bien triste cette fin de semaine. Mes pensées sont pour toute les familles des victimes".

À lire aussi
Le «Bouquet de tulipes» de Jeff Koons a été inauguré ce vendredi 4 octobre à Paris Attentats à Paris
"Le Bouquet de tulipes" : l'oeuvre controversée de Jeff Koons inaugurée au Petit Palais

Contraint d'annuler son concert à Bruxelles samedi soir 21 novembre en raison des risques d'attentats dans la capitale belge, Johnny Hallyday reviendra le 26 mars prochain et donnera un concert supplémentaire le 27 mars. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Johnny Hallyday Musique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants