1 min de lecture Médias

Johnny Hallyday : la une de "Charlie Hebdo" divise les fans du chanteur

La une du journal satirique, qui ironise sur la maladie du chanteur, divise. Alors que certains fans s’insurgent, criant à l’indécence, d’autres voient là le témoignage de son combat.

Johnny Hallyday à Hollywood, le 18 avril 2016
Johnny Hallyday à Hollywood, le 18 avril 2016 Crédit : CHRIS DELMAS / AFP
Mélissa Chevreuil

Une fois encore, Charlie Hebdo fait couler beaucoup d’encre. Cette semaine, le journal satirique consacre sa une à Johnny Hallyday, et plus exactement à son combat contre le cancer qui le ronge. Le rockeur de 74 ans a été hospitalisé le 13 novembre dernier pour "détresse respiratoire", avant de sortir quelques jours plus tard pour retrouver sa demeure de Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine). Depuis, l'artiste a rassuré ses fans en faisant son retour sur les réseaux sociaux.

C’est donc avec toute l’irrévérence qui le caractérise que Charlie Hebdo a décidé d’ironiser sur la maladie et les souffrances de Johnny Hallyday. Le caricaturiste Riss a décidé de le croquer avec des tuyaux lui sortant de la bouche, du nez et des oreilles, reliés à des machines particulièrement sollicitées à en croire les bulles "bzz bzz" ou "bip bip" ici et là.

Le titre ne donne pas non plus dans la légèreté : "Johnny laisse tomber le rock pour se mettre à l'électro". Un calembour de mauvais goût ? C’est en tout cas ce que clament nombre de fans, qui montent rapidement au créneau sur les réseaux sociaux.

À l’inverse, d’autres admirateurs du chanteur voient en cette couverture une représentation de la fureur de vivre de leur idole, combattant la maladie avec acharnement. Décidément, Charlie Hebdo ne cessera jamais de diviser.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Johnny Hallyday Charlie Hebdo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants