1 min de lecture JK Rowling

J.K Rowling donne un million de livres contre l'indépendance de l'Écosse

L'auteur de la saga "Harry Potter" a offert cette somme à la campagne "Better Together" (Mieux ensemble"), favorable au maintien de l'Écosse dans le Royaume-Uni. Ce don est loin d'avoir fait l'unanimité.

L'auteur de "Harry Potter" soutient la campagne "Better Together".
L'auteur de "Harry Potter" soutient la campagne "Better Together".
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron
Journaliste RTL

J.K Rowling s'engage dans un débat houleux au Royaume-Uni. La créatrice de Harry Potter a annoncé mercredi avoir fait un don d'un million de livres (1,2 million d'euros) à la campagne "Better Together" ("Mieux ensemble").

>

Cette association milite pour le maintien de l'Écosse au sein du Royaume-Uni. L'auteur, installée à Édimbourg depuis plus de vingt ans, a justifié son choix sur son site internet.

"Mon lieu de résidence, mon mariage et la gratitude que j'éprouve pour ce que ce pays m'a donné, font que mon engagement est totalement dévoué à l'Écosse, et c'est dans cet esprit que j'ai écouté pendant des mois les pour ou contre sur l'indépendance", indique-t-elle. 

L'Écosse doit dicter ses conditions

Rowling confie avoir lu une foule de sources "indépendantes et impartiales" pour se forger un avis sur l'indépendance.

À lire aussi
Vinda Rosier et son narguilé prophétique dans "Les Crimes de Grindelwald" Harry Potter
"Les Animaux Fantastiques 3" : tournage, date, intrigue... Ce que l'on sait du film

Elle reconnaît que quitter le Royaume-Uni pourrait "apporter des opportunités" mais aussi des "risques". "Lorsque la banque RBS a eu besoin d'être renflouée", faire partie du Royaume-Uni "nous a sauvés d'une catastrophe économique", estime-t-elle. 

Selon elle, l'Écosse doit donc faire partie d'un ensemble pour affronter le marché mondial.

"Quelle garce !"

Cette lettre a suscité de nombreux commentaires insultants à l'égard de Rowling sur internet. "Quelle #garce, alors que nous lui avons offert un toit dans notre ville quand elle était mère célibataire", a déclaré sur Twitter l'association Dignity Project, basée dans la ville écossaise.

Downing Street a condamné "les comportements abusifs" dont a été victime l'écrivain le plus populaire d'Angleterre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
JK Rowling International Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants