1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Jean-Pierre Pernaut soutenu par Nicolas Dupont-Aignan et Florian Philippot
1 min de lecture

Jean-Pierre Pernaut soutenu par Nicolas Dupont-Aignan et Florian Philippot

Le présentateur du 13 heures de TF1 a été rappelé à l'ordre par le CSA suite à ses propos polémiques, pouvant "encourager un comportement discriminatoire".

Jean-Pierre Pernaut à la présentation du JT de TF1
Jean-Pierre Pernaut à la présentation du JT de TF1
Crédit : Capture TF1.fr
lucie valais
Lucie Valais
Journaliste

Jean-Pierre Pernaut compte deux nouveaux soutiens depuis la mise en garde du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). Après la polémique engendrée par de ses certains propos sur TF1, Nicolas Dupont-Aignan a tenu à défendre le journaliste sur Twitter. "Soutien à Jean-Pierre Pernaut pour ses propos sur les migrants. Que le CSA assure son rôle démocratique, pas de police de la pensée", a écrit le candidat à la présidentielle, qui avait quitté énervé le plateau du Journal télévisé de 20 heures de TF1 le samedi 18 mars.

D'ailleurs, le président de Debout la France n'est pas le seul à avoir affiché son soutien au présentateur du 13 heures. Florian Philippot, vice-président du Front national, a lui aussi défendu Jean-Pierre Pernaut sur Twitter. En réponse à un tweet de BFMTV, le bras droit de Marine Le Pen martèle que le présentateur n'a fait que son travail. 

Son propre frère, Damien Philippotqui a rejoint l'équipe du FN, y est aussi allé de son tweet, mercredi 22 mars. "Le CSA s'attaque à Pernaut pour une phrase de bon sens mais laisse BFMacron faire sa propagande tous les jours sans rien dire", écrit-il.

Jean-Pierre Pernaut est dans le viseur du CSA depuis une transition dans son JT du 10 novembre 2016, où il avait lâché : "Voilà, plus de place pour les sans-abris, mais en même temps, les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France". 

À lire aussi

Une phrase qui n'avait pas échappé aux téléspectateurs, et au CSA. Le gendarme du paysage audiovisuel français a sommé Jean-Pierre Pernaut de "veiller, à l'avenir, à pleinement respecter les dispositions précitées dans l'article 9 de sa convention", à savoir de ne pas "encourager des comportements discriminatoires".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/