2 min de lecture ITélé

iTélé : l'émission de Jean-Marc Morandini "suspendue" pendant la grève

La direction a également choisi de reporter à une date ultérieure le lancement de CNews, nouveau nom d'iTélé.

L'animateur de "NRJ12" Jean-Marc Morandini
L'animateur de "NRJ12" Jean-Marc Morandini Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Son arrivée sur iTélé a suscité d'innombrables réactions et la grève des journalistes de la rédaction de la chaîne d'information en continu. Mis en examen pour "corruption de mineur aggravée", Jean-Marc Morandini, qui anime depuis le 17 octobre l'émission médias Morandini Live en quotidienne à 18h, sera privé d'antenne dès ce lundi 24 octobre. Une façon pour la direction de répondre à la grève, qui a été reconduite pour une nouvelle journée (114 voix pour, 2 contre, 17 abstentions). "La direction, ayant pris acte de la poursuite de la grève, annonce la suspension pour des raisons opérationnelles de Morandini Live qui reprendra dès l'arrêt de cette grève. Il en va de même pour le lancement du nouvel habillage de CNews qui est reporté", écrit la direction dans un communiqué. En effet, des techniciens extérieurs à la chaîne avaient été réquisitionnés pour permettre la diffusion du magazine. C'est donc terminé.

Pas question pour Vincent Bolloré de changer une once de sa stratégie : la direction évoque une suspension et non un arrêt définitif de l'émission. "C'est un nouveau bras d'honneur déguisé", constate un journaliste interrogé par Puremedias. Dans la grille de CNews, dont le lancement devait avoir lieu ce lundi 24 octobre, l'émission de Jean-Marc Morandini devrait être programmée à 9h.

Toute la semaine, les internautes ont multiplié les initiatives pour manifester leur opposition à l'arrivée de Jean-Marc Morandini en pleine tourmente judiciaire : le hashtag #jesoutiensiTELE a été largement relayé sur Twitter et un compte iGREVE a été lancé le 18 octobre. Les journalistes réclament notamment la signature d'une charte éthique, la nomination d'un directeur de la rédaction distinct du directeur général d'iTélé et la mise en retrait de l'antenne de Jean-Marc Morandini.

Les annonceurs ont déserté la case

L'émission de JMM, qui a réuni entre 50.000 et 100.000 téléspectateurs pour sa première semaine à l'antenne, a été la cible de toutes les critiques. L'amateurisme des chroniqueurs et l'absence d'invités avaient notamment été pointés du doigt. Face à la fronde, les annonceurs ont même choisi de déserter la case horaire : peut-être l'un des arguments qui pourraient faire flancher Vincent Bolloré. En coulisses, ses proches auraient insisté auprès de Jean-Marc Morandini pour qu'il renonce à son émission. Selon Puremedias, "les pertes quotidiennes de revenus publicitaires pour la chaîne sont estimés à 120.000 euros par jour."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
ITélé Grève Jean-Marc Morandini
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants