3 min de lecture Médias

Isabelle Morini-Bosc : "Yann Barthès crée un séisme, TPMP reste solide'"

ÉDITO - Isabelle Morini-Bosc revient sur les audiences de cette rentrée télé et la concurrence qui se profile dans la case du 18h-20h.

Yann Barthès à la première de "Quotidien"
Yann Barthès à la première de "Quotidien" Crédit : Capture d'écran / TMC
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Moi, j'adore cette idée que la télé n'est pas une science exacte. Dieu sait pourtant que spécialistes et analystes savent mettre les programmes en camembert, en pourcentages, en découpage de portions, histoire de faire évidemment tout un fromage des résultats. Oui, c'est sûr, les "professionnels des tendances" savent comment "marquer des points", d'audience évidemment, comment "accrocher" les cadres, comment séduire les "djeuns" (eux plus difficiles à encadrer). Ou encore comment, au hasard, fidéliser les "femmes responsables des achats", avec "marmots plus cochon d'Inde plus lapin nain"

C'est d'ailleurs passionnant de lire les études de Médiamétrie sur la consommation de la télévision en France comme, par extension, partout dans le monde. C'est tout aussi passionnant de décortiquer les résultats d'audience qui constitueront bientôt la base de nouvelles études. Oui, il en va de la télé comme des geysers de Yellowstone, c'est une matière première toujours en mouvement. D'où l'intérêt de ne pas tirer des conclusions "péremptoires" et "figées". Le téléspectateur pouvant être surprenant, il n'est pas toujours là où on l'attend, et il est même souvent là où on ne l'attend pas. Et c'est tant mieux.

L'été indien fait fuir les téléspectateurs

Aujourd'hui par exemple, je voulais montrer l'influence du beau temps sur la fidélité - ou pas - du public télé. On constate en effet que si on est fidèle à la plage ou au banc public, on est moins "fidèle au poste". De télé, s'entend. Car il faut le rabâcher, quand on sort l'"écran total", on ne rentre pas devant l'écran de télé. Et même si les programmes phares d'avant soirée gardent "le gros de leurs troupes", ils ne font pas le plein de fidèles avec cet été indien qui fait que les producteurs y "laissent des plumes".

À lire aussi
Patrice et Benjamin en grande difficulté dans "Pékin Express" Pekin express
VIDÉO - "Pékin Express" : les chutes de Patrice et Benjamin sur le paddle

On se souvient de ce film intitulé De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites. C'est pareil pour l'influence des rayons du soleil sur le comportement du public Pas besoin d'en connaître un rayon pour comprendre le phénomène des vases communicants. Qui dit plus d'affluence dans les jardins, dit moins de présence dans les salons. Et si les accros chopent quelques images sur leurs portables, ils auront peut-être vu, mais la télé sera de la revue. Dans ce contexte de "glandouille" aux terrasses, qu'allait donner l'audience de Thierry Ardisson "arrivé" sur C8, ou celle de Quotidien de Yann Barthès sur TMC depuis hier.

Cyril Hanouna et Yann Barthès dans un mouchoir de poche

Pour bon nombre d'entre nous, c'était "écrit" que l'audience globale, sans être évidemment en berne, allait être en baisse par rapport à un démarrage en novembre. Et chacun de tirer des "plans sur la comète" comme on tire sur des pipes en bois à la fête-à-neuneu. Or donc ? Or donc pas loin du million pour Ardisson et ses terriens débarqués sur C8 samedi. Et hier ? Beaucoup de résultats parlants également. Plus de 800.000 fidèles pour C à vous sur France 5, un record.

Des fidèles par ailleurs chaque jour plus nombreux pour Yves Calvi depuis son démarrage sur LCI nouvellement en clair et bien sûr le séisme Yann Barthès qui, avec son Quotidienattire près d'un 1.300.000 téléspectateurs sur TMC. Exactement le même nombre que Touche pas à mon poste qui, en face sur C8, lundi, n'en perd aucun. Ajouter à ce nombre celui formé par les quelques irréductibles du Grand Journal (moins de 200.000 personnes) comme du petit (moins de 600.000) oblige à constater qu'hier, cagnard ou pas, il y a plus de monde au salon qu'au balcon. Et ça nous épate nous qui, soleil oblige, pensions en connaitre un rayon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Télévision Audiences TV
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784840964
Isabelle Morini-Bosc : "Yann Barthès crée un séisme, TPMP reste solide'"
Isabelle Morini-Bosc : "Yann Barthès crée un séisme, TPMP reste solide'"
ÉDITO - Isabelle Morini-Bosc revient sur les audiences de cette rentrée télé et la concurrence qui se profile dans la case du 18h-20h.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-yann-barthes-cree-un-seisme-tpmp-reste-solide-7784840964
2016-09-13 19:35:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/607eWsphSJmfLi8m3iy3eg/330v220-2/online/image/2016/0913/7784833899_yann-barthes-a-la-premiere-de-quotidien.JPG