3 min de lecture Isabelle Morini-Bosc

Isabelle Morini-Bosc : "Vouloir changer d'animateur et donc de public pour 'Questions pour un champion' est risqué"

REPLAY - ÉDITO - Et si le prochain animateur de "Questions pour un champion" était destiné à être le dernier d'un programme en sursis ?

micro generique À la Télé ce soir Isabelle Morini-Bosc & Laurent Marsick
>
À la télé ce soir du 15 décembre 2015 Crédit Image : MIGUEL MEDINA / AFP | Crédit Média : Isabelle Morini-Bosc | Durée : | Date : La page de l'émission
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Je suis je suis je suis... viré ! Ne soyons pas original et reprenons nous aussi la phrase la plus serinée depuis hier, celle que répète pour l'instant encore Julien Lepers dans Questions pour un champion... Enfin, un Julien Lepers souvent revu et corrigé par Laurent Gerra, qui va donc perdre l'une de ses sources d'inspiration. Car oui, Julien Lepers se verra retirer, après la diffusion (jusqu'à fin janvier) des émissions enregistrées, la présentation du jeu qu'il assurait depuis 27 ans. D'où son titre de recordman de l'animation pour un jeu en continu au quotidien. Un titre qui ne risque pas de lui être ravi avec les carrières aujourd'hui de plus en plus fractionnées !

Mais il est curieux de constater que de nombreux médias manient la rumeur de son départ avec prudence, comme on se refile la patate chaude, alors qu'ils passent leur temps à juger avant d'avoir les éléments pour jauger. Si on remonte en fait à la genèse de l'affaire, on constate, comme l'ont fait les derniers PDG du public, la réelle érosion d'audience de cette quotidienne parfois tombée en-dessous des 10% de part de marché contre près de 15 pour Slam, le quizz occupant la tranche précédente.

Baisse des audiences et de l'image

Alors oui, cette direction, qui n'en est pas à son coup d'essai, a rencontré l'animateur il y a une dizaine de jours... Et contrairement à une longue pratique en cours dans les médias, il n'a donc (au moins !) pas tout découvert dans la presse. La patronne de l'antenne de France 3, Dana Hastier, l'a en effet prévenu au cours d'un entretien cordial (et ça, "cordial", il l'a été à tous les sens du terme !) que vu la baisse de Questions "en audiences et en image" (au bout de 27 ans, on peut comprendre !..) et vu sa lassitude paraît-il souvent visible à l'image, il fallait, je cite, a) rajeunir la quotidienne, b) la féminiser, c) et donc le remplacer.

Elle comptait d'ailleurs sur lui pour éviter tout épanchement médiatique vu que, avant l'heure de communiquer c'est pas encore l'heure. Ça fait déjà couler assez d'encre comme ça ! Julien Lepers semble avoir tout bien pris tout bien compris, moyennant quoi il peut réfléchir à d'autres projets avec la chaîne pendant que des castings s'organisent par ailleurs (France 3 serait paraît-il aujourd'hui moins "absolue" sur la nécessité de choisir une animatrice). Des pilotes de jeux ont aussi été tournés en cas de nécessité d'un plan B. C. Féraud, E. Gossuin et C. Teyssandier en ont fait un.

Un programme en sursis ?

À lire aussi
Élice Lucet présent "Cash Investigation" depuis 2012. Laissez-vous tenter
Élise Lucet à propos de "Cash Investigation" : "C'est notre rôle à nous d'enlever les faux nez"

On aurait toutefois tort de négliger une rumeur persistante selon laquelle le journaliste Samuel Etienne arrivera sur cette case. Il aurait, dit-on, très envie de s'ébrouer du journalisme pur et dur et aurait surtout passé des essais concluants. Alors ? Et si le prochain animateur était destiné à être le dernier d'un programme en sursis ? Faut voir, mais la direction de France 3 a peut-être sous-estimé le fait que Julien Lepers est une institution qui colle à l'émission comme le derme à l'épiderme. Il fatigue certes parfois les plus fidèles de ses fidèles, mais veulent-ils s'en débarrasser pour autant ? Globalement, pas sûr ! Vouloir changer d'animateur et donc de public est risqué dans ce cas précis : si la chaîne est certaine de voir partir les seniors dont elle veut moins, elle n'est pas assurée de voir venir les jeunots dont elle veut bien. On vous laisse méditer ! Allez, Joyeux Noël entre bûches et embûches. Et que ça sente le sapin pour le bon motif. Seulement pour le bon motif.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Isabelle Morini-Bosc France Télévisions Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants