2 min de lecture Télévision

Isabelle Morini-Bosc : "The Island, une leçon de vie à la dure"

ÉDITO - "The Island", le nouveau "doc d'aventures" diffusé mardi sur "M6", a donné quelques bons conseils, que l'on soit aventurier en terrain hostile ou pas.

Dans "The Island", 13 hommes doivent survivre seuls au monde
Dans "The Island", 13 hommes doivent survivre seuls au monde Crédit : M6
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Dites-moi, et si on faisait une chronique utile, histoire de justifier l'existence de certaines émissions "prolifiques" dont on ne garde toujours que l'"écume" ? Prenons par exemple The Island, le "doc d'aventures" dont nous avons déjà parlé hier et qui fait justement parler. C'est à qui "dégaine" le plus vite le clash le plus violent entre Machin et Bidule, entre Bidule et Trucmuche, voire entre Machin, Bidule et Trucmuche, qu'ils s'appellent Lucas, Yacine, Camille etc.

C'est évidemment drôle, mais cela empêche de prendre le programme pour ce qu'il veut être, une "leçon de vie à la dure" profitable à tous. Cela se passe certes au loin et on a évidemment plus de risques de tomber au quotidien sur une taupe que sur un iguane, et plus de chance de marcher sur une crotte que sur un crotale. N'empêche qu'il y avait des conseils de bon sens valables "partout et pour tout", dans le Dauphiné comme au Panama or ils ont été autant perçus que le cri d'un muet dans une foule...

Des conseils donnés sans retenue

On en restitue quelques-uns: Vous êtes paumé dans un bois depuis 3 jours ? Économisez votre énergie en évitant de courir partout; prenez un bois sec pour faire du feu; mangez tout ce qui est mangeable mais ne consommez aucun fruit avant de l'avoir senti : toute odeur amère, d'amande surtout, indique le poison. Et si jamais vous vous trouvez sur une plage de sable fin, dites-vous que l'infiniment gros est moins dangereux que l'infiniment petit, et l'infiniment petit moins dangereux que l'infiniment minuscule.

Quand j'étais en reportage aux Philippines, j'avais ainsi été plus malade suite à une piqûre de puce ayant dégénéré, qu'après avoir été piétinée par un troupeau de cochons sauvages m'ayant laissé une cicatrice. Ah, si j'avais écouté Mike Horn ! Ah, si on l'écoutait aujourd'hui. On espère que les 2.700.000 personnes qui ont regardé The Island hier (3,2 à la fin) ont retenu des conseils justement donnés sans retenue.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision M6
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants