1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Isabelle Morini-Bosc : "Sommes-nous bien prêts pour ce sommet baptisé COP21 ?"
2 min de lecture

Isabelle Morini-Bosc : "Sommes-nous bien prêts pour ce sommet baptisé COP21 ?"

ÉDITO - Dans la plupart des médias, les particuliers se réjouissaient du beau temps de ce début novembre, pourtant anormal pour la saison. Un mauvais signal avant la COP21 ?

Début novembre, les températures étaient largement au dessus des normales de saison
Début novembre, les températures étaient largement au dessus des normales de saison
Crédit : GAIZKA IROZ / AFP
Isabelle Morini-Bosc

Il y a tout de même un drôle de climat, vous ne trouvez pas ? Un climat ambiant tout à fait particulier. On veut parler du vrai climat, pas du climat politique, social, socialo-politique. Quoique, à y bien réfléchir, tout se rejoint avec l'arrivée des décideurs de la planète à Paris pour justement participer à cette fameuse conférence destinée (et décidée ?) à lutter contre le réchauffement climatique, un réchauffement qui jette un froid. Qui devrait en tout cas...

L'événement se tiendra donc du 30 novembre au 11 décembre au Parc des expositions du Bourget. Comme j'ai bien écouté l'excellent reportage de ma camarade Sophie Jousselin - dans la tranche de Bernard Poirette sur RTL -, j'ai compris que tout serait "éco-responsable" côté organisation, avec notamment le recyclage sur place des ordures, etc. Je crois aussi avoir entendu que pour tout arbre abattu, un autre serait planté. C'est noté. Comme l'intention est louable, on ne sera pas mal élevé en rappelant qu'un arbre en devenir ne rend pas les services d'un (bel) arbre adulte chargé de purifier l'atmosphère et de soutenir les sols. Vous appelleriez un nourrisson pour des travaux de terrassement, vous ? Mais passons.

L'ordre du jour n'est pas là. Ce n'est en effet pas aux politiques que je vais m'en prendre aujourd'hui... mais à nous-mêmes. Nous, le public, les vrais gens, les Français, quoi ! Nous qui ne voyons pas plus loin que le bout de nos tablettes. J'ai en effet beaucoup écouté et regardé les antennes ce weekend, attentive aux témoignages de particuliers (vous, eux, nous) interrogés, non sur le temps qui passe, mais logiquement sur le temps qu'il faisait. "Génial d'avoir 36° en novembre", "faudrait que ça dure toute l'année", "quel bonheur"...

Ceux qui se réjouissent aujourd'hui s'indigneront demain

Comme j'ai un bon fond, je veux bien me réjouir de ce qui nous réjouit, à condition de pouvoir poser la petite question suivante : "Sommes-nous bien prêts pour ce sommet baptisé COP21 ?" Que cette chaleur soit due à un "épisode anticyclonique rare mais normal" (pour parler comme les ingénieurs) ou qu'elle illustre les premiers effets concrets d'un réchauffement dû à l'activité humaine", en quoi y a-t-il lieu de se réjouir d'avoir la couenne à l'air à l'heure où on devrait la recouvrir ? Et les présentateurs d'en rajouter, façon "bonne nouvelle, ça va continuer".

À lire aussi

Il n'y a guère que Maxence Lambrecq, sur RTL toujours, qui a regardé à travers le judas pour relayer l'inquiétude des personnels de stations de ski. Tu m'étonnes ! Si le chaud continue, ceux qui se réjouissent aujourd'hui sont ceux qui dénonceront demain la prolifération anormale de bestioles volantes, rampantes et invisibles - le froid les aurait "rétamées" - comme l'absence de neige sur les pistes.

Mais suis-je bête ? J'ai là aussi entendu "Pas grave, il y a les canons à neige". Ben voyons ! Est-ce dès lors vraiment utile de souligner que les canons constituent un désastre écologique (en consommation d'eau et en énergie), sans parler des résidus recouvrant des sols ainsi rendus imperméables, d'où l'impossibilité pour les eaux de pluie ou de fonte des neiges de pénétrer ensuite dans la terre. C'est ce que diraient les Verts s'ils faisaient de l'écologie plutôt que de la politique. Ah, c'est ce qu'ils font ? Pardon, j'avais pas remarqué !

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/