2 min de lecture Télévision

Isabelle Morini-Bosc : "Si "Plus belle la vie" approche les 3000 épisodes, c'est grâce à Vincent Meslet"

ÉDITO - Vincent Meslet vient de rejoindre France 2. Il est doté d'un vrai talent de programmateur et c'est à lui qu'on doit aussi "Borgen" et "Occupied".

Un tournage de "Plus belle la vie" à Marseille, le 27 septembre 2012.
Un tournage de "Plus belle la vie" à Marseille, le 27 septembre 2012. Crédit : AFP / Gérard Julien
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Il y a parfois des détails insignifiants qui vous accrochent l’œil. Moi, aujourd'hui, c'est un chiffre : 2894 ! Qu'est-ce que ça peut bien être, 2894? Le nombre de petits pois contenus dans un lot de 4 boîtes avec la 5ème gratuite ? Le nombre de galets recensés sur une portion de la plage de la promenade des Anglais à Nice ? Le nombre d’œufs pondus par une poule leghorn durant sa vie? Le nombre de bourdes sorties cette saison par une participante de Secret Story (disons Coralie, seul prénom que j'ai mémorisé cette année) ? Vous donnez votre langue de vipère? Eh bien en vérité je vous le dis ce n'est rien de tout ça ! 2894, c'est le nombre d'épisodes de Plus belle la vie diffusés depuis la création du feuilleton le 30 août 2004 sur France 3.
Et le 2894ème, voyez comme sont les choses, tombe précisément ce soir... Il paraît, je lis, que "Barbara va recevoir une proposition alléchante, tandis que Sacha va faire une rencontre troublante"... Bigre ! Comme j'ai dévissé au 1000ème épisode environ, je vais momentanément laisser Barbara et Sacha vivre leur vie, non sans avoir signalé et souligné que si l'équipe peut voir approcher avec excitation le 3000ème volet, c'est grâce à un homme qui, malgré son air d'éternel adolescent, s'est battu au bon moment pour que cette série survive malgré des audiences alors catastrophiques. Il y croyait tellement dur-comme-fer qu'il avait justement fait construire un décor-en-dur. Cet homme s'appelle Vincent Meslet.

De Arte à France 2

Ce n'est certes pas un tribun, il a toujours l'air de revenir d'une cérémonie de fin d'année scolaire où il aurait une nouvelle fois reçu le prix d'excellence, mais il a (entre-autres) un vrai talent de programmateur qu'il a pu et su exercer sur Arte à partir de 2011 comme directeur éditorial.

On lui doit Borgen, formidable série racontant le quotidien d'une femme Premier ministre au Danemark ( c'est troublant d'être une femme qui ne "manque pas de chien" au pays des Danois), mais aussi d'excellentes spéciales sur l'environnement et la santé qui ont fait date, et surtout qui ont fait mouche, en impact comme en audience... On pense aussi à Occupied, la série d'anticipation qui agace les russes parce qu'elle raconte l'occupation de la Norvège par leurs troupes dans un futur proche. C'est sûr que ça jette un froid quelle que soit la saison, mais c'est donc fjord... pardon, fort d'un bilan plus que globalement positif que Vincent Meslet a une nouvelle fois fait ses bagages, cette fois pour revenir diriger France 2, où tout le monde - moi itou ! - attend beaucoup de lui. Trop? Faut voir.

Bon, il y a bien le loupé de la non prise d'antenne le soir des attentats, Frédéric Taddéi menant toujours son débat sur France 2 a l'heure où Barak Obama s'adressait déjà aux français en direct de la Maison Blanche en ce vendredi si noir. Mais allez, laissons-le mener l'enquête et continuons à dire tout le bien qu'on pense (pour l'instant !) de lui à une époque épique où on répercute surtout les propos négatifs que s'échangent les uns et les autres. Or donc, lui dire bravo, ça s'impose. Et ça repose !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision France Télévisions France 3
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants