3 min de lecture Médias

Isabelle Morini-Bosc salue l'allusion à Emmanuel Macron dans "Plus Belle la Vie"

ÉDITO - Alors que tous les programmes suivent l'actualité politique, Isabelle Morini-Bosc salue "Plus Belle la Vie", qui a su anticiper les résultats de l'élection présidentielle.

"Plus Belle la Vie" a dû faire face au calendrier de l'élection présidentielle
"Plus Belle la Vie" a dû faire face au calendrier de l'élection présidentielle Crédit : © Fabien Malot / France 3
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

La période est politique mais comme c'était "un peu prévu", il est logique que les programmes suivent avec des spéciales qui s'imposent, même si elles ne s'imposent justement pas toutes. Et comme il n'est pas inutile de rappeler la part d'histoire qu'il y a dans toute actualité, on retiendra surtout la remarquable émission proposée hier sur France 5, racontant "avec brio et brillance" toutes les passations de pouvoir entre "présidents entrants" et "présidents sortants".

Ce petit bijou d'intelligence, bourré d'humour, était signé Jacques Santamaria et Patrice Duhamel. Et rien que l'évocation des canards que François Mitterrand avait fait venir de Rambouillet pour les voir batifoler à l'Élysée, m'a ravie. Enfin, l'anecdote, pas leur histoire, les malheureux volatiles ayant (semble-t-il) été finalement occis par les chiens de Jacques Chirac, qui n'avaient pas bien compris le sens de l'expression "il faut s'occuper d'eux". Ça, pour s'en occuper, ils s'en étaient occupés.

On a également apprécié le Secrets d'histoire tourné il y a 5 ans, que les téléspectateurs vont redécouvrir ce soir sur France 2. Or, on a tous noté la réactivité de programmateurs qui ont prévu le prévisible et ont donc offert au public des documentaires sur l'Élysée et ses locataires successifs.

"Plus Belle la Vie" réussit à coller à l'actualité

Mais on a par ailleurs le droit, ou plutôt le devoir, de relever le talent de ceux qui ont également réussi à "coller à l'actu" dans l'indifférence générale, alors que cela tenait, dans leur cas, de la prouesse. C'est d'ailleurs normal que ce soit passé inaperçu, puisque "c'est réussi quand on ne sent pas qu'il y a du travail" précise un producteur. Les grands dialoguistes le savent, il n'y a rien de plus compliqué que de créer une "petite chanson toute bête", une "belle histoire toute simple". Et qui donc, a ainsi été méritant sans que personne le sache? L'équipe de Plus belle la vie. Parfaitement. 

À lire aussi
Cécile Bois dans "Nos terres inconnues" Télévision
"Nos Terres inconnues" : Cécile Bois ("Candice Renoir") raconte son drôle de périple

C'est d'ailleurs loin d'être la première fois. Car tout le monde ne le sait pas, mais la production tourne actuellement les épisodes que le public verra dans plusieurs semaines seulement, d'où l'obligation pour les scénaristes de se soumettre à une vraie gymnastique informative. Il leur faut prévoir l'actualité du jour de la diffusion.

Ils voulaient "être dans l'actu", ils l'ont fait.

Isabelle Morini-Bosc
Partager la citation

Le 8 mai, lendemain de l'élection du président, devait ainsi être offerte aux fidèles du feuilleton une intrigue incluant le nom du nouveau chef de l'État. Mais lequel, Emmanuel Macron ou Marine Le Pen, vu qu'il était impossible de le savoir et le prévoir avec certitude aussi longtemps à l'avance ? Après avoir envisagé "très en amont" et par anticipation les quatre cas de figure possibles (Hamon, Fillon, Macron, Le Pen), l'équipe a ensuite prouvé ses facultés d'adaptation et de création dès les scores du premier tour connus. 

En plus de ses obligations quotidiennes de tournage et à moins de quinze jours du second tour, elle a en effet filmé deux versions: l'une avec Emmanuel Macron président, l'autre avec Marine Le Pen présidente. Difficile de faire plus "dans le jus". Dans le bain. C'est ainsi que, le 8 mai, les aficionados de Plus belle la vie ont eu "leur" allusion à "Macron président".

Sans que cela ne les frappe "plus que ça". Comme c'était vrai, ma foi, il était tout bêtement normal, dans leur esprit, que ce fût dit. Ils n'avaient aucune raison de mesurer la prouesse réalisée. À nous, donc, de la relever. De féliciter réalisateurs, acteurs, auteurs. Ils voulaient "être dans l'actu", ils l'ont fait. Pour Plus belle la vie, elle était "plus belle l'envie". Bravo.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Télévision Plus belle la vie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788546974
Isabelle Morini-Bosc salue l'allusion à Emmanuel Macron dans "Plus Belle la Vie"
Isabelle Morini-Bosc salue l'allusion à Emmanuel Macron dans "Plus Belle la Vie"
ÉDITO - Alors que tous les programmes suivent l'actualité politique, Isabelle Morini-Bosc salue "Plus Belle la Vie", qui a su anticiper les résultats de l'élection présidentielle.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-salue-la-derniere-prouesse-de-plus-belle-la-vie-7788546974
2017-05-15 18:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/CVfFHVXviEVbeUL6WvhoIw/330v220-2/online/image/2017/0515/7788547165_plus-belle-la-vie-a-du-faire-face-au-calendrier-presidentiel.jpg