1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Isabelle Morini-Bosc revient sur la polémique des candidates voilées dans "Le Meilleur pâtissier"
2 min de lecture

Isabelle Morini-Bosc revient sur la polémique des candidates voilées dans "Le Meilleur pâtissier"

ÉDITO - Isabelle Morini-Bosc revient sur la polémique après l'élimination de deux candidates dans le dernier épisode du "Meilleur pâtissier" sur M6.

Cyril Lignac présente "Le Meilleur pâtissier" sur M6
Cyril Lignac présente "Le Meilleur pâtissier" sur M6
Crédit : VALERY HACHE / AFP
Isabelle Morini-Bosc

"Tout ce qui est exagéré ou excessif est insignifiant", disait François Mitterrand en reprenant une expression de Talleyrand, Charles-Maurice de son petit nom pour ceux qui ont le goût du détail précis ! Or en fait et à y bien réfléchir, je me demande aujourd'hui si Charles-Maurice de Talleyrand Périgord et François Mitterrand ont raison sur la durée, dans le temps. N'est-ce pas aujourd'hui l'inverse qui est vrai, et ne devrait-on pas plutôt dire "Tout ce qui est exagéré est dangereux". À l'heure du buzz sur les réseaux sociaux, l'emballement est toujours de rigueur.

Prenons le dernier cas en date, qui, depuis hier, fait couler beaucoup d'encre à tous les sens du terme, repris dans tous les médias, sur tous les sites. Le principal accusé (car maintenant, il y a toujours un accusé) ? L'équipe de l'émission Le Meilleur pâtissier 2016, plus que fortement soupçonnée d'avoir fait éliminer deux candidates lors du casting de ce "télé crochet" culinaire, au motif qu'elles étaient voilées. Et toute la twittosphère de dénoncer sur le champ (de bataille) un insupportable "acte d'islamophobie caractérisé". Seulement voilà, si le racisme est haïssable, le racisme à rebours est lui aussi condamnable. 

La mise en valeur de la diversité

Car si nous comprenons la colère de ces jeunes femmes qui pensent sincèrement être victimes de rejet, nous nous devons d'apporter des précisions. N'est-ce pas en effet difficilement concevable d'accuser la production de racisme alors que les deux jeunes femmes portaient déjà le voile sur les photos accompagnant leurs dossiers de candidature ? Des dossiers acceptés sans aucun problème. C'est seulement après dégustation de leurs desserts que l'aventure s'est en fait arrêtée pour elles, comme elles l'ont appris plusieurs jours plus tard. "C'est évident que c'est le voile la cause du refus, ont précisé les proches des deux "refoulées", puisqu'un membre de l'équipe leur avait demandé de laisser apparaître un morceau de cou, et d'opter pour un voile multicolore. En plus, il leur avait été dit que tout le monde s'était régalé avec leur production-maison".

Outre ce propos d’encouragement type, que l'on imagine tenu à tous les participants, il faut surtout rappeler qu'il est régulièrement suggéré par les stylistes aux candidats de porter des couleurs ou des vêtements autres que les leurs, des "tenues de plateau" jugées plus "visibles" ou plus adaptées à l'image. Mais, comment accuser de xénophobie ou de rejet de l'autre un programme naguère cité en exemple pour sa "mise en valeur de la diversité".

À écouter aussi

Qui a oublié la jolie Anissa, pleine de caractère ? Le gagnant de la saison 2 Mounir El Fahsi ? Le finaliste de la saison 3 Abdelkarim qui, malgré sa défaite, avait publié un livre de recettes avec M6 Editions. C'est un jeu dangereux de transformer la moindre déception en scandale voire en affaire, de faire désormais systématiquement "monter la sauce". Il y en a eu des centaines, des candidats attachants persuadés d'être retenus après une apparition où ils s'étaient eux aussi entendu dire que "C'était du gâteau", que leur tarte était divine. Sans que ce soit nécessairement un mensonge, d'ailleurs. Et ceux-là aussi ont pourtant dû, si on ose se permettre, mettre les voiles.    

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/