2 min de lecture France Télévisions

Isabelle Morini-Bosc : "Rémy Pflimlin savait où il mettait les pieds"

ÉDITO - Pour le futur ex-patron de France Télévisions, les journalistes média sont "le plus dur".

Rémy Pflimlin
Rémy Pflimlin Crédit : JOEL SAGET / AFP
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Mais pourquoi sommes-nous toujours surpris que les autres jouent leur jeu plutôt que le nôtre ? S'il y a un milieu où on ne pourrait pas recruter beaucoup de profileurs, c'est bien celui des journalistes, notamment média (je parle de ce que je connais).

Cela me fait penser à un ami patron de presse qui demandait constamment à ses journalistes de sortir des enquêtes sur les salaires des cadres et qui avait été ulcéré de voir le sien apparaître dans un dossier du Canard enchaîné.

Pourquoi évoquer ce thème ? Parce que j'ai encore dans l'oreille les propos tenus hier par Rémy Pflimlin, le "toujours patron de France Télévisions plus pour longtemps". Toujours courtois, il avait élégamment tenu à rendre leur invitation aux journalistes média qui l'avaient reçu à déjeuner quelques mois plus tôt. Inutile d'évoquer tous les sujets "brassés", c'est allé de l'aberrante période de tuilage de 4 mois (durant laquelle le futur président regarde l'ancien préparer la grille de rentrée) au pseudo-sexisme de Patrick Sébastien avec "une petite pipe avant d'aller dormir".

Les journalistes, "la donnée incontrôlable"

Mais le plus intéressant a été la question "Qu'est-ce qui a été le plus dur pour vous ?" "Vous", a-t-il répondu, provoquant le haut-le-cœur de plusieurs camarades. Et pourtant, quoi de plus logique comme réponse ! Les soucis de sa charge, même sous-estimés, il les connaissait. Il savait où il mettait les pieds, lui qui n'est pas exactement un perdreau de l'année.

À lire aussi
Une femme devant sa télévision (Illustration). Télévision
Confinement : que voir sur Madelen, le nouveau site de streaming de l'INA ?

Mais nous sommes, nous, "la-donnée-incontrôlable". Parfois bienveillante, volontairement ou pas, rarement neutre, souvent inconséquente. Qui certes les aide bien parfois, volontairement ou pas, mais qui complique le plus souvent leur rôle. Quand on évente des négociations, qu'on rajoute sans le vouloir de l'intox à de l'info. On est sûr de savoir, alors qu'il nous manque des éléments. On les interprète hâtivement ou on les déclare finis quand ils sont simplement en délicatesse, ou laminés quand ils sont malmenés. 

Je ne dis pas que nous avons tort, je ne dis pas que nous faisons mal notre métier mais nos intérêts se rejoignant rarement (la recherche de la vérité allant rarement avec le secret entourant chaque vérité). La moindre des choses est précisément de ne pas s'étonner d'être nous aussi montrés du doigt !  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
France Télévisions Télévision Rémy Pflimlin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants