3 min de lecture Audiences TV

Isabelle Morini-Bosc : "Qui gagne la bataille des audiences quotidiennes ?"

ÉDITO - La journaliste revient sur la course aux audiences qui bat son plein depuis la rentrée, et plus particulièrement celle de l'access prime time.

Anne-Elisabeth Lemoine, Yann Barthès et Cyril Hanouna.
Anne-Elisabeth Lemoine, Yann Barthès et Cyril Hanouna. Crédit : Montage RTLnet
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Qui gagne la bataille des audiences quotidiennes de rentrée, désormais disséquées et décortiquées à toute heure du jour et de la nuit ? "Tout le monde", comme le souligne ironiquement l'"Opinel du PAF (paysage audiovisuel français)", Michel Denisot (un homme inoxydable et inaltérable, mais tranchant en privé une fois enlevée la virole de sécurité.). 

Il est vrai que, selon l'angle (aigu, voire obtus) de vision, chacun peut être content à un moment ou à un autre. Les chaînes vont ainsi souligner que tel programme a été très regardé par les fameuses "ménagères de moins de 50 ans" (en fait souvent des hommes !), désormais rebaptisées de façon obligeante "femmes responsables des achats" (parfois même très très responsables !).

Tel autre divertissement aura, lui, été apprécié par les téléspectateurs de tous âges, alors que certaines émissions obligent à regarder dans les coins si on veut pouvoir convaincre les médias de leur succès. Cela s'appelle faire bonne figure. Une production pourra ainsi se goberger, se rengorger, parce que l'un de ses documentaires aura fasciné - que sais-je - les téléspectateurs propriétaires d'un perroquet du Gabon ou retenu l'attention des amateurs de nouilles à la carbonara (et Dieu sait que les nouilles, dans certaines télé-réalités, pardon mais ce n'est pas ce qui manque...).

À lire aussi
Une femme devant sa télévision (illustration) audiences TV
Audiences TV : "Good Doctor" continue de séduire le public

Nagui domine l'access prime time

Prenons la tranche dite "d'access", actuellement dominée par un Nagui au top de sa forme et de ses scores avec N'oubliez pas les paroles. C'est clair qu'il est actuellement chaque soir en tête avant le 20 heures, en nombre de fidèles comme en parts de marché. Et oui, dans un groupe qui aurait comme une tendance à "vouloir du passé faire table rase", il faut bien constater que la stabilité paie. Le maintien des repères aussi. Comme dit l'autre, "À bon entendeur, salut !". Et merci tout de même à la Deux de le chouchouter. 10 ans d'existence, ça se fête. Ça se fêtera d'ailleurs "pour de vrai" en décembre, crois-je. Mais mon propos n'est pas aujourd'hui de souligner qu'il aura demain 2869 émissions au compteur, ce qui lui fait le quota et le comptant ! 

Je n'entends pas non plus départager les "ténors" des chaines de la TNT, Cyril HanounaYann Barthès, ou encore ensuite Anne-Elisabeth Lemoine, qui fait une belle rentrée. Mais tout de même, qui est gagnant ? Difficile à voir selon les soirs, pensez-vous ? Ce n'est pas faux, d'autant que nous n'avons encore cité ni M6 et ses Chasseurs d'appart bien embusqués, ni les journaux télévisés de France 3, ni les "infophages" David Pujadas et Yves Calvi, tous les deux persuadés que, sur leur créneau, il en va de l'info comme des voyages : pour aller loin, il faut ménager sa "monture" (bien qu'aucun des deux, pardon, n'ait de lunettes.). 

On peut tout de même dégager une tendance

Isabelle Morini-Bosc
Partager la citation

Cela étant dit, on peut tout de même dégager une tendance. Qui semblerait l'emporter ? Et bien, "la télé" dans son ensemble. Très nettement. Car enfin, nous entendons régulièrement dire que la télé avec son écran et son écrin "c'est fini", "c'est mort". Que les jeunes lui préfèrent les tablettes, les smartphones, les ordinateurs, et tutti quanti ! Certes, et je veux bien ! Il n'en demeure pas moins qu'ils étaient à cette heure-là près de 15 millions cette semaine devant leur "écran classique". 15 millions à être fidèles. Fidèles au poste. Leur poste. Ça ne se conteste pas, ça se constate ! Hier encore, pour reprendre l'expression d'Aznavour, ils étaient 14 millions à suivre, l'un un talk-show, l'un un jeu et l'autre un divertissement. Et ce sans recenser les fans d'informations en continu ou les fondus de sports. Tous les sports mais rien que les sports. 

Précisons que nous n'avons, là non plus, pas pris en compte les "mordus" des "programmes-cérébralement-minimalistes". Ces séquences d'engueulades déshabillées où l'importance de la "matière grise" est inversement proportionnelle à celle de la matière siliconée. Plus les implants sont gros, plus le discours est léger. Mais soyons francs et redisons-le au passage, ce n'est ni désolant, ni déshonorant, ni constamment désagréable de fixer ces créatures improbables huilées comme des frites Vivagel, et aussi réelles que des fausses plantes. Sauf que les belles plantes de la télé sont très exigeantes en eau. Pardon, "en liquide", veux-je dire. Allez, on en reparle dans un mois, histoire de voir si les bons comptes (d'audience) font toujours les bons amis (téléspectateurs).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Audiences TV Prime Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790199694
Isabelle Morini-Bosc : "Qui gagne la bataille des audiences quotidiennes ?"
Isabelle Morini-Bosc : "Qui gagne la bataille des audiences quotidiennes ?"
ÉDITO - La journaliste revient sur la course aux audiences qui bat son plein depuis la rentrée, et plus particulièrement celle de l'access prime time.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-qui-gagne-la-bataille-des-audiences-quotidiennes-7790199694
2017-09-22 20:50:22
https://cdn-media.rtl.fr/cache/WZLrWZ3LxAJwJtPsL1mc0g/330v220-2/online/image/2017/0915/7790111966_anne-elisabeth-lemoine-yann-barthes-et-cyril-hanouna.png