1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Isabelle Morini-Bosc : "Qui a dit que la télé n'intéressait plus personne ?"
2 min de lecture

Isabelle Morini-Bosc : "Qui a dit que la télé n'intéressait plus personne ?"

ÉDITO - Les changements de saison favorisent les changements d'audience côté petit écran. On assiste depuis quelques jours au retour en masse d'un public télé qui s'éloigne des terrasses des cafés pour redevenir fidèle au poste.

Isabelle Morini-Bosc : "Qui a dit que la télé n'intéressait plus personne ?"
Isabelle Morini-Bosc : "Qui a dit que la télé n'intéressait plus personne ?"
Crédit : iStock
Isabelle Morini-Bosc

Il y a ceux qui aiment les nuits courtes et les jours longs comme les jambes d'Adriana Karembeu. Il y a ceux qui préfèrent les nuits sans fin et les jours qui raccourcissent autant que raccourcit une bougie d'atmosphère oubliée sur un meuble. Et il y a ceux qui aiment définitivement l'alternance, en se réjouissant de vivre dans un pays aussi varié, tant sur le plan culturel que climatique ou végétal.

A y bien réfléchir, cette richesse est même incroyable sur une aussi petite surface ! Imaginez : nous avons quasiment tous les temps et la flore du monde sur moins de 550.000 kilomètres carrés, ceux de la France métropolitaine. Soit une superficie inférieure à celle du seul Texas, un état qui en compte 696.621. Avec plein de pétrole dessus. Mais revenons-en plutôt à la France, qu'on peut également aimer pour ses changements de saison favorisant aussi bien les changements de tenues que les changements d'horaire... Ou encore, tiens, les changements d'audience côté petit écran.

Retour en masse d'un public télé qui délaisse les terrasses de café

Mais oui, il ne faut surtout pas oublier cette donnée connue des professionnels de la profession : le mauvais temps ramène les gens devant le poste comme le beau temps les en éloigne. A-t-on assez plaisanté sur ce point : avec le soleil, qui dit "présence d'écran total" dit "absence d'écran tout court". Avons-nous également assez ironisé sur la mauvaise programmation de Masterchef qui, enregistré en hiver et diffusé en pleine canicule inattendue, proposait des plats très élaborés au moment où le téléspectateur ne rêvait que de gaspachos et de fraîcheurs du jardin. Les salades, ils voulaient les manger, pas qu'on lui en raconte sur des programmes prétendument de saison mais conçus en amont. A contrario, on assiste depuis quelques jours au retour en masse d'un public télé qui s'éloigne des terrasses des cafés pour redevenir fidèle au poste.

Prenons les simples audiences des formats dits d'access : combien étaient-ils au total hier dans leur salon? Près de 12,4 millions répartis sur 8 émissions, dont 4 dépassaient largement le million d'habitués: Money Drop (4,1 millions), N'oubliez pas les paroles (2,7 millions de moyenne sur les deux parties), Touche pas à mon poste (1,5 million...sur la TNT!) et Objectif Top Chef (1,4 million).

17 millions de téléspectateurs sur quatre chaînes mardi soir

À lire aussi

On rappelle au passage que Money drop était déclaré moribond au printemps. Sans fleurs ni couronne. Et un record pouvant en cacher un autre aussi sûrement qu'un train de marchandises peut cacher un train de mesures, on rajoute les chiffres des programmes de première partie de soirée : à elles seules, TF1, France 2, France 3 et M6 drainaient mardi près de 17 millions de téléspectateurs, 16,9 millions très exactement. Vous me direz, c'est moins que l'audience du Grand Bluff tout seul de Patrick Sébastien, suivi par 17,4 millions de curieux le 26 décembre 1992. Mais bon, comme dit l'autre, autres temps, autres mœurs. Il y avait jadis sûrement plus de folie... Et assurément moins de chaînes !

Vous voulez un dernier chiffre, puisque c'est le jour ? 7 millions de "téléphages" étaient hier à 20h50, qui sur TMC (record d'audience), qui sur W9, qui devant l'un ou l'autre des 14 autres programmes de la TNT gratuite que j'ai pris en compte. Qui a dit que la télé n'intéressait plus personne ?

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/