3 min de lecture Médias

Isabelle Morini-Bosc : "On a le sentiment que 'The Voice' vieillit et l'Eurovision rajeunit"

ÉDITO - Samedi 14 mai, le concours de l'Eurovision, diffusé sur France 2, s'est retrouvé face à la finale de "The Voice" sur TF1. Les chaînes ont attiré 5 millions de téléspectateurs chacune. Retour sur une soirée riche en enseignements.

Isabelle Morini-Bosc : "L'Eurovision, est comme une chenille qui se transforme en chrysalyde au moment où on n'y croit plus"
Isabelle Morini-Bosc : "L'Eurovision, est comme une chenille qui se transforme en chrysalyde au moment où on n'y croit plus" Crédit : JONATHAN NACKSTRAND / AFP
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

"10 points, 12 points, 0 points". Trois jours après l'Eurovision, il n'est plus temps de décerner des points aux candidats, mais c'est en revanche l'heure d'analyser les points d'audience. Et que constate-t-on d'abord ? Le succès de l'Eurovision sur France 2, de l'émission The Voice. Mais, si, j'insiste, c'est bien un succès pour le concept international de The Voice, puisque 30% des candidats de cet Eurovision 2016 étaient des anciens du télé-crochet actuellement exporté dans plus de 30 pays. À commencer par notre candidat et par celui de Chypre, François Micheletto. 

Reste que la finale de notre The Voice à nous a été plus bousculée que prévu. Disons que TF1 et France 2 se sont partagées 10 millions d'amateurs de concours de chant, près de 5 millions sur La 1, près de 5 millions sur la 2e chaîne (avec une part de marché légèrement supérieure), et des jeunes qui, eux aussi, se sont équitablement répartis sur TF1 (43% des 4-10 ans) comme sur France 2 pour d'épatantes soirées pyjamas. Résultat, vu que le grand public n'attendait tout de même pas grand chose de l'Eurovision et sans doute trop de The Voice, il a globalement aujourd'hui le sentiment que The Voice s'use et que l'Eurovision s'amuse, que l'un vieillit et l'autre rajeunit. L'Eurovision, c'est un peu comme une vieille chenille qui se transforme en chrysalide au moment où personne n'y croit plus. 

Quand France 2 concurrence TF1

Était-ce la première fois que les deux programmes se faisaient face ? Non, la première chaîne ayant d'ailleurs chaque fois fait le plein de voix à tous les sens du terme. Ce n'est pas exclu qu'elle ait cette fois sous-estimé deux éléments. D'abord, le charisme d'Amir. Le candidat a très vite marqué les cœurs par son sourire, et les mémoires par son refrain entêtant. Peu importe d'ailleurs qu'il soit en anglais, le texte étant noyé dans la musique. D'où le succès immédiat pour cet Amir qui nous veut du bien, immédiatement rebaptisé "Amir-express". 

À lire aussi
Un journaliste blessé lors d'une manifestation de "gilets jaunes" médias
"Gilets jaunes" : "Non, la presse ne doit pas être un bouc émissaire !"

Il faut dire qu'il a de surcroît un physique plutôt enthousiasmant, idéal pour séduire les fameuses ménagères responsables d'achats de toutes les communautés, ce qui est indéniablement un atout supplémentaire pour une longue carrière. Le second point de détail que TF1 avait sans doute sous-estimé ? Le fait que France 2, et sa directrice du divertissement Nathalie André, aient su tirer des leçons du naufrage de l'an dernier. Puisque le score d'audience, contrairement au classement de la France, avait été excellent, la chaîne en avait déduit que, loin d'en faire moins, elle devait au contraire en faire beaucoup plus, et entraîner des amis. 

Des amis pour Amir, bénéficiaire d'un matraquage intelligent dans lequel a été inclus TV5Monde, qui a diffusé quotidiennement son clip ainsi vu par près de 70 millions de téléspectateurs (les autres pays francophones ont été à deux doigts d'en prendre ombrage au nom du "et pourquoi pas nous ?"). Le résultat a été payant, avec de surcroît un petit bonus grands effets nommé Justin Timberlake. Bref, si TF1 n'a pas démérité, France 2 a, là, mérité de se retrouver en bonne place, une place aussi importante que la 6e de la France. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Isabelle Morini-Bosc Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783270292
Isabelle Morini-Bosc : "On a le sentiment que 'The Voice' vieillit et l'Eurovision rajeunit"
Isabelle Morini-Bosc : "On a le sentiment que 'The Voice' vieillit et l'Eurovision rajeunit"
ÉDITO - Samedi 14 mai, le concours de l'Eurovision, diffusé sur France 2, s'est retrouvé face à la finale de "The Voice" sur TF1. Les chaînes ont attiré 5 millions de téléspectateurs chacune. Retour sur une soirée riche en enseignements.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-on-a-le-sentiment-que-the-voice-vieillit-et-l-eurovision-rajeunit-7783270292
2016-05-17 20:24:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ocyILwJor_5g6YL7UuC7Xg/330v220-2/online/image/2016/0517/7783270760_amir-representant-de-la-france-a-l-eurovision-a-termine-a-la-6e-place.jpg