1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Isabelle Morini-Bosc : Marie Curie, "un angle original pour évoquer la Grande Guerre"
1 min de lecture

Isabelle Morini-Bosc : Marie Curie, "un angle original pour évoquer la Grande Guerre"

ÉDITO - À 20h50, "France 2" rend hommage à la scientifique plusieurs fois nobélisée en diffusant un téléfilm historique dans le contexte de la Première Guerre mondiale.

"Marie Curie, une femme sur le front", sur "France 2"
"Marie Curie, une femme sur le front", sur "France 2"
Crédit : ©Lionel EPP / Capa Drama / France Télévisions
Isabelle Morini-Bosc

"Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer". Cela aurait sûrement flatté Guillaume d'Orange que sa maxime guerrière serve encore quatre siècles plus tard, notamment dans le domaine télévisuel. Mais, c'est ma foi vrai. Difficile de ne pas penser à cette petite phrase en voyant la difficile concurrence du jour. 

D'un côté le Mentalist et ses 8.5 millions de fidèles en moyenne ; de l'autre, l'héroïne de France 2, Marie Curie. Si on ose dire - et sans vouloir anéantir le pouvoir attractif de Patrick Jane - on espère que la scientifique de haut vol piquera quelques curieux au séducteur à l’œil bleu-fond-de-piscine de TF1

Marie Curie, héroïne de "France 2"

Il mérite en effet toute notre attention, le docu-fiction révélant le rôle de Marie Curie dans la grande guerre. Un rôle aussi actif que le principe du même nom ! En 1914, la scientifique est déjà plusieurs fois nobélisée avec son mari Pierre pour leurs travaux sur le radium, mais Pierre l'a laissée en état "de mort sentimentale" après son décès accidentel.

C'est un autre scientifique, Claudius Regaud, "découvreur" des rayons X, qui lui rend le goût de travailler. Donc le goût de vivre. Et dès 1914, elle décide d'aller sur le front pour "radiographier" et opérer sur place les soldats blessés, leur évitant ainsi une évacuation souvent mortelle. Un million de soldats lui doit la vie

À lire aussi

Alors non seulement il faut féliciter le patron des documentaires de France 2, Fabrice Puchaud, d'avoir trouvé cet angle original pour évoquer la guerre aux 9 millions de morts et 20 millions de blessés, mais il faut aussi le remercier d'avoir ressuscité Claudius Regaud, ce chercheur qui préféra lui aussi le bien de tous au sien propre, et donc le savoir-faire au faire-savoir.   

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/