2 min de lecture Crash en Argentine

Isabelle Morini-Bosc : "Le tweet de Stéphane Guillon, des mots fumeux sur des corps fumants"

ÉDITO - Sur Twitter, l'humoriste Stéphane Guillon a osé un commentaire provocant liant le crash de l'Airbus Germanwings à l'accident de "Dropped". L'intervention n'a pas été au goût de tout le monde.

L'humoriste Stéphane Guillon, ici en 2012
L'humoriste Stéphane Guillon, ici en 2012 Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

C'est bien de savoir se mettre à la place de l'autre, jusqu'à s'autoriser précisément parfois à le remettre en place. On pouvait se livrer mercredi à cet exercice délicat à partir et à propos d'un tweet indélicat. Celui publié par Stéphane Guillon à la suite du crash de l'airbus A320, qui a fait 150 victimes dans la région de Digne. Son texte ? Le voici: "On me dit que l'Airbus de la compagnie German Wings avait été affrété par TF1 pour la saison 2 de Dropped. C'est une connerie?"...De l'avoir publié, il veut dire ? Sûrement !

Était-ce drôle? Heu, on peut déjà noter que ce pseudo trait d'esprit était également déjà venu au cortex de nombreux internautes peu après l'accident, ce qui prouve qu'il n'y a plus jamais "d'espace-temps" disponible pour la compassion. La décence, on n'en parle même pas ! Mais admettons que c'était désopilant et passons à La question : Stéphane Guillon avait-il le droit, au nom de l'humour et de l'humeur, de faire ce tweet ? Mais parfaitement.

Apparente absence de sensibilité

Et nous avons, nous, celui d'utiliser la même liberté d'expression pour contester voire condamner son propos. Moins la phrase en soi que le moment choisi pour la divulguer, avec des mots fumeux sur des corps fumants ? A-t-il voulu se donner bonne conscience en réveillant la nôtre ? Simplement faire le malin ? Peu importe : sa liberté déclenche la nôtre. Lui d'action, nous de réaction. Pour approuver ou pas. Moi, "c'est pas".

D'une façon générale, chacun doit oser se dire blessé par un propos jugé blessant...Sans toutefois l'interdire. Face à ceux qui dénonçaient son apparente absence de sensibilité, Stéphane Guillon s'est ensuite cru obligé d'en rajouter sur "l'esprit HaraKiri", apparemment un état d'esprit "qu'on se vante tous d'avoir". En vain évidemment. Or faites excuse mais depuis quand le fait d'avoir un net penchant pour l'humour -noir ou pas- oblige-t-il à aimer Hara Kiri ? Poser la question, c'est déjà y répondre.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crash en Argentine Crash A320 Germanwings Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants