2 min de lecture La Rochelle

Isabelle Morini-Bosc : "Le grand écran face au petit"

ÉDITO - Le milieu du cinéma continue à snober le "monde de la télévision" alors que les programmes télé gagnent en popularité et les stars du petit écran aussi.

"Soda" avec Kev Adams et William Lebghil
"Soda" avec Kev Adams et William Lebghil Crédit : W9
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Qu'est-ce qu'il disait déjà, Jean-Luc Godard ? Ah oui, que lorsque l'on va au cinéma, on lève la tête pour voir un film, alors que devant son poste de télé, on la baisse pour suivre une émission. Oh, c'est facile, ça, comme effet. Je saisis bien l'idée : voir un film vous élève, voire une émission vous rabaisse. Cela dit je vous le concède, comme je sais apprécier un bon mot "quand j'en vois un", j'apprécie celui-ci. Pour la forme.

Sur le fonds, je vais momentanément vous épargner mes réserves sur ce milieu du cinéma qui continue à snober le "monde de la télévision", bien que le petit écran soit le premier "pourvoyeur de fonds" du grand. Pour certains professionnels de la profession l'argent de la télé, c'est un peu comme l'argent de la prostitution. Pour ne pas se salir les yeux, ils regardent ainsi exclusivement ce que conseille la presse de la France d'en haut qui est sûre de penser juste.

Une bonne émission grand public par soirée

Il y a pourtant au moins une bonne émission grand public par soirée, et souvent même davantage. Quant à nos fictions franco-françaises elles plaisent, des plus modestes (Camping paradis, pas indigne) aux plus ambitieuses (Les Revenants). On en veut pour preuve la frénésie médiatique à chaque festival de la fiction de La Rochelle. Les "fans" attendant les comédiens ressemblent aux gamins qui guettent au restaurant la ronde des desserts.

Ce 17ème festival de la fiction de la Rochelle accueille une bonne cinquantaine de "comédiens tous terrains", parmi lesquels Olivier Marchal, Michèle Laroque présidente du jury, Alice Taglioni, Mathilde Seigner, Robin Renucci etc. Certains d'entre eux ont commencé par la télé et y sont revenus. D'autres, qui ont commencé par "se faire voir en salle", sont contents de trouver aujourd'hui à la télé des rôles variés que le cinéma leur offre de moins en moins pour l'instant.

Kev Adams veut faire son métier partout

À lire aussi
Télévision
"Game of Thrones" : quelle série de fantasy peut devenir son héritière ?

Les deux Samuel (Labarthe et LeBihan) en savent quelque chose. Les téléspectateurs ont d'ailleurs leurs propres chouchous dont ils ne connaissent parfois que le nom de télévision : Cédric de Scènes de ménage (Loup (Denis Elion), Alice Avril des Petits Meurtres (Bandine Bellavoir). Ou, tiens, Thierry Samitier. Qui est Thierry Samitier ? Mais monsieur Dubernet Carton de Nos chers voisins, pardi. Et quand le public mémorise enfin, c'est en revanche "à vie et à cœur". On en veut pour preuve Rayane Bensetti dans Peps, ou Kev Adams, un ex-consommateur de soda pour qui le 7ème art sabre le champagne. Sauf que lui, Kev Adams, il le dit clairement, il veut faire son métier "partout". Or donc aussi à la télévision. Cela prouve qu'il a tout compris... au film !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La Rochelle Télévision
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants