2 min de lecture Télévision

Isabelle Morini-Bosc : "La très attachante Laëtitia Milot veut démontrer ses talents de tragédienne"

ÉDITO - Laetitia Milot, la comédienne emblématique de "Plus belle la vie", tient le rôle principal ce jeudi soir dans un téléfilm "On se retrouvera", adapté de son propre roman et diffusé sur "TF1".

Laetitia Milot est à l'affiche d'un téléfilm ce jeudi soir sur "TF1"
Laetitia Milot est à l'affiche d'un téléfilm ce jeudi soir sur "TF1"
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

C'est sûr, on en reparlera, des temps qui courent de travers et des rebondissements médiatiques du printemps, avec notamment l'annulation par le Conseil d'Etat (pour vice de procédure) de la décision du CSA de refuser à TF1 et M6 le passage de leurs chaines (LCI et Paris Première) "en gratuit". Mais il en va des petits buzz et des grands débats médias comme de la pâte à tarte, il faut parfois savoir "laisser reposer". Et se concentrer, en attendant, sur les programmes.

Histoire de faire quelques remarques, aujourd'hui par exemple aux équipes de production de fictions. On peut être bienveillants et tout de même surpris de détails qui, mis bout à bout, font des petites invraisemblances de départ un gros manque de crédibilité à l'arrivée. Un seul exemple qui les illustre tous : le téléfilm On se retrouvera ce soir sur TF1. On n'a globalement rien à dire ni à redire sur l'intrigue, qui se suit avec plaisir même si un fana de polar devine forcément rapidement l'identité du meurtrier...

Des détails gênants

On peut également comprendre que la très attachante Laetitia Milot veuille démontrer ses talents de tragédienne en pleurant très joliment et très souvent dans cette fiction où elle joue une paysagiste à la recherche des hommes qui, jadis, violèrent sa mère. On est enfin contents d'y retrouver les formidables comédiens Annie Gregorio et Vincent Wintehalter. Arrêtons-nous d'ailleurs sur lui : quelle idée de lui faire jouer le père (même adoptif) d'un acteur (Alexandre Vargas) qui a seulement 11 ans de moins que lui.

Autre détail gênant, l'absence totale de traits communs entre un personnage vu jeune et revu bien plus tard. Cela vaut par exemple pour la mère de l'héroïne Margaux, dont les morphologies faciales version ado et version adulte n'ont rien à voir. Ce sont évidemment des détails que le public télé est trop inattentif pour relever, mais n'est-ce pas précisément le premier respect à avoir envers les rares téléspectateurs qui regardent les téléfilms avec un intérêt identique à celui qu'ils en ont pour suivre un film en salle? Moi, ce que j'en dis! 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision TF1
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants