3 min de lecture France Télévisions

Isabelle Morini-Bosc : "La dernière de 'Garde à vous' va sans doute faire grincer bien des dents"

ÉDITO - Ce mardi 8 mars, c'est le dernier épisode de la série "Garde à vous" diffusée sur M6 depuis un mois.

"Garde à vous" est diffusé sur M6 le mardi soir
"Garde à vous" est diffusé sur M6 le mardi soir Crédit : M6
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Je garde à vue Garde à vous ! Mais oui, je garde encore présente aujourd'hui à la vue et à l'esprit cette émission qui fait parler depuis maintenant un mois. Et que, avouons-le, j'évoque également depuis quatre semaines. Au grand dam de ceux qui refusent de prendre l'émission pour ce qu'elle est, c'est-à-dire une école de "valeur", mais de valeur humaine s'entend. Celle qu'il faut acquérir. C'est d'ailleurs en ça que l'état-major des armées, contrairement à ce qui avait été écrit "par principe", n'a jamais condamné ni même critiqué une émission visionnée avant diffusion. 

On peut d'ailleurs trouver le programme intéressant même sans avoir fait son service. Ou après avoir vécu une expérience moins longue, ce qui fut mon cas avec les élèves sous-off' de Saint-Maixent. On retrouve donc ce soir cette expérience hors normes pour la dernière fois de la saison. Avec sans doute, une audience un peu en baisse parce que, n'est-ce pas, plus c'est poignant moins c'est drôle, en tout cas moins amusant que la première émission, où ces grands garçons trop bien nourris étaient au bord des larmes pour une mèche de cheveux qu'on allait leur couper. 

L'importance de la solidarité

Les militaires avaient alors l'intention de les allumer, avec ou sans mèche. Le premier jour, ils étaient scindés, le dernier, ils étaient soudés. Et c'était impressionnant de constater au fil des jours leur "virilisation" au bon sens du terme. Le tatouage et le culturisme fabriquent moins un homme que l'entraide et le dépassement de soi. Le téléspectateur apprenait ou redécouvrait lui aussi au passage que le plus fort doit être au service du plus faible pour le stimuler, le soutenir, voire le porter et le supporter. Au nom du "tous ensemble ou personne"

Oh, la dernière émission va sans doute faire grincer bien des dents. Elle comporte une scène finale quasi-idyllique, avec ces perdreaux de l'année repartant avec au cœur, dans le bide l'amour de leurs instructeurs "chiants mais bienveillants", et gonflés à bloc de nouveaux principes "utiles à eux même et à tous". Et alors ? Pourquoi cela devrait-il faire ricaner ? Les volontaires qui n'étaient pas prêts à s'adapter et à s'adopter sont partis, soit sept d'entre eux sur les 19 de départ, sept "de qualité", dont les militaires ont subséquemment regretté le forfait

À lire aussi
Télévision
"Top Chef" 2021 : épreuves, chefs invités... Que vous réserve l'épisode 4 ?

Mais pourquoi ceux qui sont restés ne seraient-ils pas fiers, bien dans leur peau et dans leurs uniformes ? Heureux de refaire en épreuve finale le parcours du combattant du 1er jour, et de le réaliser en deux fois moins de temps qu'auparavant, voire trois fois pour le volontaire Florent Roche. 

L'émotion et la fierté des recrues

Je vois enfin d'ici l'interprétation qui va être faite de la "pseudo dureté" de Marius menaçant nos "rescapés" de les "frapper au foie", s'ils ne se tiennent pas bien durant la parade finale. N'empêche que l'on sentait derrière ces propos guerriers une vraie pudeur bourrue pour ces garçons allés jusqu'au bout d'eux-mêmes et au-delà. Comment dès lors pourraient-ils ne pas se sentir changés, ne pas repartir comme dopés par cette victoire sur eux-mêmes et par la fierté constatée dans le regard des chefs. Évidemment qu'ils ne vont pas s'engager dans l'armée pour 99 % d'entre eux, mais comment nier le fait, en voyant les dernières images (avec la lecture d'une poésie de leur cru à leurs instructeurs) qu'ils repartent mieux armés dans la vie. Forcément mieux armés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
France Télévisions France 2 Isabelle Morini-Bosc
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants