1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Isabelle Morini-Bosc : "L'Affaire de la chaîne n°23"
1 min de lecture

Isabelle Morini-Bosc : "L'Affaire de la chaîne n°23"

ÉDITO - Pascal Houzelot, patron de la chaîne "Numéro 23", qu'il a acquis gratuitement, souhaite la vendre au groupe NextRadioTv pour 90 millions d'euros.

Pascal Houzelot est le directeur de la chaîne"Numéro 23".
Pascal Houzelot est le directeur de la chaîne"Numéro 23".
Isabelle Morini-Bosc

J'ai connu un grand journaliste qui revendait à un bouquiniste les livres qu'il avait reçus gratuitement. Son cas me revient à l'esprit devant ce que j'appellerai "L'Affaire de la chaîne n°23". 

Cela ne vous dit rien ? Même aujourd'hui où on parle de sa vente au "mieux offrant" ? Faisons alors la lumière sur ces zones d'ombre. Numéro23, c'est donc le nom de la chaîne, dite de la diversité, attribuée gratuitement par l'état en mars 2012 à Pascal Houzelot and Co. Soit l'une des 6 fréquences HD distribuées par le CSA. 

La chaîne de la diversité

Dire que le projet de départ est confus, c'est comme dire que l'eau mouille : la chaîne doit officiellement lutter contre tous les racismes :
a) Envers les homosexuels, 
b) Envers les minorités visibles,
c) Envers les "minorités invisibles", c'est-à-dire les handicapés qui, très vite, sont "gommés du tableau" (on peut pourtant être à la fois gay, d'origine étrangère et handicapé !). 

Pour l'emporter devant le CSA, le brillant Pascal Houzelot avait dû faire alliance avec des "militants antiracistes affichés" qui se sentent, eux aussi, bien évidemment floués. Car il faut bien le dire, Numéro23 a surtout servi cet homme de réseau bigrement malin qui n'a pas la réputation de s'oublier au passage. 

NextRadioTV nouveau propriétaire ?

À écouter aussi

Dans la vie, n'est-ce pas, il y a les poires et ceux qui les cueillent. Il le prouve une nouvelle fois aujourd'hui avec sa "ferme intention" de vendre sa chaîne gratuite pour 90 millions d'euros au groupe NextRadioTV. La loi est-elle bafouée ? Non, juste incomplète. Car s'il est difficile de reprocher à un patron d'être intelligent, il est tout aussi logique de s'attrister que son altruisme ne soit pas à la hauteur de son intelligence. 

Et qu'il ait mis plus d'ardeur à faire avancer sa carrière que sa chaîne lourdement déficitaire. De ce point de vue, on se réjouit que Numéro23 passe dans des mains qui, pouvant difficilement faire pire, feront assurément mieux. Ben si ! Forcément.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire