1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Isabelle Morini-Bosc : "Je préfère Thomas Jouannet, la star de 'Contact', à Brad Pitt"
3 min de lecture

Isabelle Morini-Bosc : "Je préfère Thomas Jouannet, la star de 'Contact', à Brad Pitt"

ÉDITO - Les futures fictions françaises tentent de se trouver une place sur les chaînes et les acteurs et actrices françaises sont sur le qui-vive.

Thomas Jouannet dans la série française "Contact"
Thomas Jouannet dans la série française "Contact"
Crédit : © PATRICK FOUQUE / CARMA FILMS
Isabelle Morini-Bosc

"Personne ne l'aime, sauf le public". C'est vrai qu'elle me plaît, cette petite phrase qui désigne une personne ou une émission négligée par la critique mais appréciée par le public. Et si je la cite souvent, c'est parce que, n'est-ce pas, elle dit bien ce qu'elle veut dire. Notamment dans le domaine des fictions. Nombreuses sont en effet celles qui plaisent sans faire parler d'elles. Pardon. Sans que parle d'elles la France qui pense et qui croit donner le ton. Les "créations" dont je parle moi, rassemblent entre 3 et 5 millions de téléspectateurs, téléspectateurs dont elles assurent modestement la détente. Ce qui, on en conviendra, est loin d'être dérisoire...

C'est d'ailleurs pour cela que je suis allée à la sympathique soirée organisée hier soir par France 3 sur une péniche pour, je cite, "fêter la fiction". Nous étions donc tous, cette fois, "sur le même bateau", producteurs, réalisateurs et comédiens, avec ainsi la possibilité de vérifier "l'avancée" de certains projets. Comme le prochain polar noir du réalisateur Denis Malleval qui aura en vedette, mais oui, Michaël Youn dans un rôle dramatique. Ou l'histoire incroyable, mais vraie de "petites bonnes femmes ordinaires" s'unissant pour faire condamner les assassins de leurs enfants, passés à travers les mailles de tous les filets. 

"C'est dingue comme les gens passionnés sont parfois passionnants"

Le coup de filet final a justement été pour elles, et la productrice Pascale Breugnot, qui va en tirer 4 fois 50 minutes pour M6, rentrait précisément de Dijon où avait lieu le dernier procès. Un chantier en cachant un autre, elle suit le tournage vosgien de Zone blanche, 8 fois 52 minutes pour France 2, soit l'enquête criminelle d'une jeune militaire se "gendarmant" dans une zone (blanche) où les portables ne passent pas. 

C'est dingue comme les gens passionnés sont parfois passionnants. Rappelons au passage que le polar de France 3 est désormais constamment deuxième en audience le samedi, même avec l'Euro 2016. Or, si certains observateurs concèdent (hors Canal +) quelques qualités "sur le fond et la forme" à d'épatants récurrents sachant récurer" (Candice Renoir, Les petits meurtres, Caïn, Cherif, Profilage, et bien sûr Un village français), quelle indifférence en revanche de leur part pour Le Sang de la vigne, Magellan, Majorie, et bien sûr les polars du samedi façon Crime en Lozère et ailleurs ? Avec l'exquise Florence Pernel et le très excitant Vincent Winterhalter. 

Les acteurs français au sommet

À lire aussi

Parlons-en, d'ailleurs, des acteurs. Pourquoi, quand il m'est demandé "le nom de mon acteur préféré", trouve-t-on sidérant, voire choquant, que je ne réponde ni Brad Pitt ni Jude Law ni même George Clooney. À ceux-là je préfère sincèrement, mais oui, Thomas Jouannet, Bernard Yerlès, Nicolas Gob, Jean-Michel Tinivelli, François Vincentelli, Yves Rénier, Alexandre Brasseur, Marius Colucci, Arnaud Binard, des comédiens que le cinéma tient imbécilement à distance pour cause de popularité-télé. Certains de ceux-là  ont tout de même aujourd'hui droit au menu "fromage et dessert" comme, outre les humoristes bien sûr, Guillaume de Tonquedec, Samuel Labarthe, Antoine Duléry, Thierry Godard, etc. 

Et cela vaut pour de nombreuses délicieuses actrices. Faut-il rappeler le cas d'Audrey Fleurot, récemment découverte par le cinéma, alors qu'elle était depuis plusieurs années déjà la vedette (entre autres) du Village français et d'Engrenages. Alors ? Alors on en reparlera, des formidables comédiens qui assurent nos soirées-télé, sans qu'on n'ait jamais à leur dire "arrête ton cinéma"

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.