2 min de lecture Télévision

Isabelle Morini-Bosc : "Imposer des quotas de femmes à l'antenne, une nouvelle fixette médiatique"

ÉDITO - En ce vendredi, jour où Élise Lucet a fait ses adieux au 13 heures de France 2, jetons un œil sur la situation des femmes à la télévision.

Élise Lucet dans "Cash Investigation"
Élise Lucet dans "Cash Investigation" Crédit : Capture d'écran "Cash Investigation"
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Parlons un peu des femmes, voulez-vous. Du moins des femmes à la télé. Le jour où Elise Lucet solde avec brio 11 ans de 13 heures de JT de la mi-journée sur France 2. Or donc oui, parlons des femmes. Ne comptez pas sur moi pour vous faire des effets de manche avec les grands textes et les grandes causes féministes. Je n'aime ni Simone de Beauvoir ni le poème d'Aragon. "L'avenir de l'homme est la femme", devenu dans la bouche de Jean Ferrat (!) "la femme est l'avenir de l'homme". Je n'en conteste pas le fondement (si j'ose dire), je dis juste que je trouve le vers pompeux dans les deux cas.

Je me souviens d'un copain déclarant du haut d'une tribune : "Toute la France adore cette chanson". Et bien non, la France entière "moins moi", cela n'est donc pas la France entière ! Le calcul mental, c'est parfois simple ! Je remercie évidemment éperdument nos aînées de s'être battues pour notre égalité, notre émancipation, notre autonomie, notre protection, pour tout ça et plus encore. Mais qu'on me laisse d'adorer l'humour vachard d'un Guitry ou d'un Bernard Shaw qui, d'ailleurs, ont toujours respecté les femmes. Oui, j'aime leurs saillies ! 

Moi, plutôt que de relire Le Deuxième Sexe publié par une écrivaine (!) plus humaniste dans ses opinions que dans son comportement, je me goinfre de petites phrases du style : "Le pire cadeau que l'on puisse faire à un homme qui veut vous prendre votre femme, c'est de la lui laisser". Ou alors : "Ce qui m'embête dans le fait qu'il m'ait piqué ma femme, c'est que maintenant il va voir de quoi je me contentais". Ces phrases vous gênent ? Alors retournez-les comme on retourne un duffel-coat réversible. "Ce qui m'embête dans le fait qu'elle m'ait piqué mon mari, c'est que maintenant elle va voir de quoi je me contentais". Le tour est joué.

À lire aussi
"Envoyé spécial" est difusée ce soir, à partir de 21 heures médias
Programme TV : ce soir, "Envoyé Spécial" ou "Deadpool"

L'antenne de France 2 se masculinise

Autant, il faut être pour l'égalité des salaires et des droits hommes-femmes, autant je déteste le principe des quotas, de quelque nature qu'ils soient. Sauf en faveur des handicapés, qui pour le coup hélas n'intéressent pas grand-monde. Imposer des quotas de femmes à l'antenne, c'est ainsi la nouvelle grande fixette médiatique. La démarche se justifie quand il faut choisir entre un homme et une femme à égalité de compétence, mais elle devient stupide quand il s'agit d'engager une femme par principe, même convenant moins à l'emploi.

Il arrive parfois d'ailleurs qu'il y ait un décalage entre discours militant et réalité. Prenez France Télévisions : vu de loin et pour l'instant, l'antenne semble plutôt se masculiniser (si on excepte la petite Amanda Scott). La grille des après-midi de France 2 devrait ainsi être exclusivement gérée par des hommes, après le retrait de Sophie Davant. En attendant d'en savoir plus, je vous livre cette autre petite histoire drôle, celle d'un garçonnet demandant à son père : "De qui il tient son intelligence ?" : "Et bien, répond le père, sûrement de ta mère, parce que moi j'ai encore toute la mienne". Cela vous agace ? Et bien, renversez vous dis-je... histoire de trouver ça plus... renversant.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Médias Isabelle Morini-Bosc
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783046793
Isabelle Morini-Bosc : "Imposer des quotas de femmes à l'antenne, une nouvelle fixette médiatique"
Isabelle Morini-Bosc : "Imposer des quotas de femmes à l'antenne, une nouvelle fixette médiatique"
ÉDITO - En ce vendredi, jour où Élise Lucet a fait ses adieux au 13 heures de France 2, jetons un œil sur la situation des femmes à la télévision.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-imposer-des-quotas-de-femmes-a-l-antenne-une-nouvelle-fixette-mediatique-7783046793
2016-04-29 18:24:31
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_R46C0U9y4HroyMojTkurQ/330v220-2/online/image/2016/0429/7783047344_elise-lucet-dans-cash-investigation.PNG