1 min de lecture Télévision

Isabelle Morini-Bosc : "Essayer de parler le mieux possible notre langue n'est ni élitiste ni snob'"

ÉDITO - Le 16 mars prochain, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) lance une offensive pour faire respecter la langue française dans les médias.

Isabelle Morini Bosc
Isabelle Morini Bosc
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Mars, mois de la guerre dans la mythologie, mois de la langue française dans les médias. Date du lancement de l'offensive initiée par le CSA, le 16 mars prochain. Nom de guerre de l'offensive : "Dites-le en français". Je vais m'y efforcer dès aujourd'hui. Car oui, essayer de parler le mieux possible notre langue n'est ni élitiste ni snob, et en déjouer les pièges (bien sûr qu'il y en a!) peut devenir un véritable jeu.

Un jeu d'ailleurs "payant" à tous les sens du terme dans des "quizz" télévisés. Imaginez-vous ainsi dans Qui veut gagner des millions  où, pour 48000 ou 72000 euros, vous devez conjuguer "moudre" à la première personne de l'imparfait de l'indicatif (je moulais) où savoir à l'imparfait du subjonctif (que je susse).

Outre les gains, vous gagnez également à être connu et reconnu comme quelqu'un qui a fait ses classes. Et qui veut rester à bonne école ! Il est en effet souvent nécessaire de "décortiquer" une phrase pour en vérifier l'orthographe et la syntaxe.

Nombreux sous-titres d'émissions truffés de fautes

À lire aussi
Générations Génériques : Champs Elysees Télévision
Générations Génériques : Champs Elysées

Dialoguistes, ne faites pas dire à votre comédienne comme je l'ai entendu récemment "Je me suis permise" alors que cela ne s'accorde pas (j'ai permis à moi, indirect!). Si elle s'est achetée  une jolie robe, laissez-la murmurer en revanche avec gourmandise ("la folie que je me suis permise"). Cette gymnastique cérébrale n'est certes pas évidente mais elle n'est pas plus difficile que celle qui vous donne fessiers d'acier et bidon sculpté. Qui vous rend à terme irréprochable côté face côté fesses.

Côté "cortex" aussi, le retour sur investissement arrive vite. Comment, par ailleurs, ne pas exiger un minimum d'efforts de la part de ceux dont c'est le métier de communiquer ? Comment, par exemple, ne pas relever ces nombreux sous-titres d'émissions truffés de plus de fautes qu'une dinde l'est de farce à Noël ? Poursuite du débat et ramassage des copies demain...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision CSA
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7776635514
Isabelle Morini-Bosc : "Essayer de parler le mieux possible notre langue n'est ni élitiste ni snob'"
Isabelle Morini-Bosc : "Essayer de parler le mieux possible notre langue n'est ni élitiste ni snob'"
ÉDITO - Le 16 mars prochain, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) lance une offensive pour faire respecter la langue française dans les médias.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-essayer-de-parler-le-mieux-possible-notre-langue-n-est-ni-elitiste-ni-snob-7776635514
2015-02-17 16:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/B5SRXTEDEuukM682s2ixbQ/330v220-2/online/image/2014/0422/7771344952_isabelle-morini-bosc.jpg