1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Isabelle Morini-Bosc : "Christian des '12 Coups de midi' est 'victime de lynchage'"
2 min de lecture

Isabelle Morini-Bosc : "Christian des '12 Coups de midi' est 'victime de lynchage'"

ÉDITO - La journaliste de RTL revient sur le succès fulgurant de Christian, surdoué des "12 coups de midi", dont les victoires répétées commencent à agacer.

Christian, le grand champion des "12 coups de midi"
Christian, le grand champion des "12 coups de midi"
Crédit : TF1
Isabelle Morini-Bosc

"Tu lèches, tu lâches, tu lynches". Un sage m'a un jour rappelé cette petite formule pourtant lourde de sens qui sous-entend qu'on finit toujours par se détourner de l'objet de sa passion. Prenons, tiens, un chouchou media lambda : d'abord, le public et critiques l'adorent, puis ils l'aiment toujours bien mais moins; et de moins en moins jusqu'à, finalement, se fatiguer d'apprécier celui que naguère encore ils encensaient jusqu'à l'insensé. Christian, le maître des 12 coups de midi sur TF1, est en train de découvrir cette règle de base qui a ceci de commun avec certaines valses qu'elle se fait en trois temps.

À la une tu lèches, à la deux tu lâches, à la trois tu lynches. Comment, vous ignorez qui est Christian ? Mais c'est le champion du jeu quotidien de Jean-Luc Reichmann sur TF1. Ce n'est pas un gagnant, c'est THE gagnant, que connaissent même ceux qui ne regardent pas la Une à l'heure de l'apéro et de l'opéra (on parle évidemment du gâteau !). Avec 120 participations et 580.000 euros de gains (au 31 octobre), il est le "premier coup de maître" des 12 coups de midi. Et le coup de cœur des téléspectateurs. Voire leur coup de foudre, tant le courant passe 

Le public subjugué... puis lassé

Comment le sais-je, alors que ce ne sont pas mes horaires de détente? Mais comme on connaît toute chose aujourd'hui, pardi : par les réseaux sociaux, le buzz, et aussi (Dieu merci) par les journaux qui ont bonne presse. L'ensemble m'a ainsi permis de suivre l'évolution des choses comme on suit un renard à la trace. Au fil des semaines, j'ai ainsi constaté qu'on glissait doucement de "Christian le père courage" qui gagne aussi à être connu, à Christian "l'opportuniste devant céder sa place pour que d'autres aient leur chance." Avec, conclusion logique, des soupçons de triche : ce candidat hors-norme ne serait-il pas hors-jeu ? C'est trash, la triche ! Et voilà le lynchage se profilant derrière le léchage et le lâchage !

Entendons-nous bien, la majorité apprécie toujours évidemment ce solitaire élevant seul une progéniture qu'il a eue sur le tard (l’aîné est en CP). Sauf que le propre de la grosse majorité, c'est d'être silencieuse ! Elle reste pourtant belle, cette histoire d'un homme au RSA, qui profite d'un casting près de chez lui pour s'inscrire sans trop y croire même s'il croit en lui. Il n'est alors même pas sûr de pouvoir s'acheter un billet pour monter à Paris. Et il peut d'autant moins être accusé de mener grand train qu'il a ensuite partagé des gains avec une candidate. C'est tout à son actif...en somme ! Une somme globale de près de 600.000 euros aujourd'hui. 

Un avenir à la télévision ?

À écouter aussi

Doit-il se retirer? Ce n'est ni mon propos ni mon problème. Je lui souhaite seulement de ne pas être trop changé par un quotidien qui, lui, l'est forcément... Et de s'être déjà préparé à l'après, un après nécessaire pour aller de l'avant. Peut-être son avenir sera-t-il encore médiatique, vu qu'il souhaite fabriquer des grilles de jeux pour des émissions ou des magazines... Or se servir de grilles pour éviter une prison dorée, c'est farce, c'est fort. Ce qui est plus fort encore, c'est le regard de ses enfants pour "leur père ce héros", des enfants qui jamais ne lèchent, jamais ne lâchent, jamais ne lynchent.   

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/