2 min de lecture Indochine

Indochine : le clip dérangeant "College Boy" s'attaque à la violence à l'école

Indochine présente son dernier clip, "Collège Boy". Très violent, il montre la descente aux enfers d'un adolescent agressé par ses camarades.

Un adolescent crucifié dans le clip College Boy d'Indochine
Un adolescent crucifié dans le clip College Boy d'Indochine Crédit : Capture du clip
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et Marine Deperne

A peine mis en ligne, College Boy, le deuxième single du nouvel album Black City Parade du groupe français Indochine, soulève de vives interrogations. Très violent, il met en scène les problèmes d'agressions et de harcèlement à l'école de manière très crue.
Le clip en noir et blanc dure plus de cinq minutes. C'est le réalisateur canadien Xavier Dolan ("Les amours imaginaires", "Laurence Anyways", "J'ai tué ma mère") qui est à l'origine du projet.
> Voir la vidéo sur le site du Parisien.

Des boulettes de papier à la crucifixion


Au centre du scénario : un adolescent mal-aimé, à cause de sa "différence", indiquent les paroles. Pendant ces cinq minutes, il subit des violences à répétition. Une boulette de papier, d'abord. Un casier dégradé, puis un ballon de basket en pleine tête ensuite.

"College boy", le clip d'Indochine
La vidéo d'Indochine aurait pu s'arrêter là mais les images, d'une violence inédite, se poursuivent jusqu'à l'insoutenable. La scène finale montre l'adolescent crucifié, le corps criblé de balles, en pleine cour de récréation.

Le clip d'Indochine, "College Boy"

À lire aussi
Le clip de "Karma Girls" une déclaration d'amour aux Indofans Indochine
VIDÉO - Indochine rend hommage à ses fans dans le clip de "Karma Girls"

Autour de lui, les élèves, les yeux bandés, ne semblent pas percevoir l'horreur de la scène alors même qu'ils la filment avec leur téléphone portable.

Le caractère choquant est annoncé dès l'ouverture du clip, dans un message d'avertissement. Sur son site internet, Nicola Sirkis, le leader du groupe, le déconseille lui-même aux moins de 14 ans.

Nicola Sirkis publie un message sur son site internet
Nicola Sirkis publie un message sur son site internet Crédit : Capture site internet d'Indochine

"Ce clip est fort mais violent et en tant que parent moi-même, je ne pourrais le faire visionner à des enfants jeunes et sensibles", explique-t-il. Dans une interview au Parisien, le chanteur a même avoué que sa fille de onze ans "n'avait pas pu aller jusqu'au bout".

On ne cherche pas le scandale.

Nicola Sirkis, Indochine
Partager la citation

Interrogé sur les raisons d'une telle violence, Nicola Sirkis parle d'un clip "éducatif", qu'il aurait même voulu faire diffuser dans les établissements scolaires. "On ne cherche pas le scandale".

Quant au réalisateur, Xavier Dolan, il explique avoir voulu "montrer que cette situation est possible parce que rien ne l'empêche".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Indochine Culture-loisirs Musique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7761006025
Indochine : le clip dérangeant "College Boy" s'attaque à la violence à l'école
Indochine : le clip dérangeant "College Boy" s'attaque à la violence à l'école
Indochine présente son dernier clip, "Collège Boy". Très violent, il montre la descente aux enfers d'un adolescent agressé par ses camarades.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/indochine-le-clip-derangeant-college-boy-s-attaque-a-la-violence-a-l-ecole-7761006025
2013-05-02 12:14:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/X1_HuT03duTeuX2K5cpwXw/330v220-2/online/image/2013/0502/7761008816_un-adolescent-crucifie-dans-le-clip-college-boy-d-indochine.PNG