1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Héritage de Johnny Hallyday : les fans choisissent leur camp
3 min de lecture

Héritage de Johnny Hallyday : les fans choisissent leur camp

Alors que la guerre judiciaire concernant la succession de Johnny Hallyday est déclarée entre la veuve du rockeur et ses deux enfants aînés, les fans se divisent à leur tour entre les pro- et les anti-Laeticia.

Laeticia Hallyday entourée de Jade, Joy, Laura Smet et David Hallyday, le 9 décembre 2017
Laeticia Hallyday entourée de Jade, Joy, Laura Smet et David Hallyday, le 9 décembre 2017
Crédit : AFP / Yoan Valat

Laeticia Hallyday versus Laura Smet et David Hallyday. Les deux camps s’écharpent sur la succession du rockeur. Dernier épisode judiciaire : la demande de David et Laura d’avoir un droit de regard sur l’album posthume de leur père, et le gel de son patrimoine.

Désormais, ce n’est plus seulement une affaire de famille. Une fois la tristesse passée après la mort de Johnny Hallyday le 5 décembre, les fans ont fini par choisir un camp.

Sur Twitter, les fans sont nombreux à soutenir Laura Smet et David Hallyday. Les deux enfants aînés du chanteur s’estiment lésés dans le dernier testament de leur père, qui fait de Laeticia son unique héritière. Et c'est une décision qui ne passe pas auprès des inconditionnels de Johnny.

"Pour moi, Johnny a toujours eu un entourage toxique. Laeticia n’a pas su s’arrêter. Elle aurait pu se contenter du tiers de sa fortune, c’était déjà avantageux. Mais non, il lui en faut plus”, estime Bertrand Burgalat, chanteur et fan de Johnny Hallyday, contacté par RTL.fr

À écouter aussi

C’est surtout la symbolique qui choque parmi les fans. "Ne pas mettre Laura et David sur son testament, au-delà de la dimension patrimoniale, c’est comme leur dire : 'Je ne suis pas votre père'", continue l'artiste. "Moi, je vois mal Johnny dire de but en blanc : 'Je déshérite les aînés'", s’interroge Thierry Willemez, un autre fan du rockeur, également joint par la rédaction.

En solidarité aux deux enfants aînés de Johnny Hallyday, certains fans ont même créé des groupes de soutien sur Facebook et lancé des pétitions. L’une d’entre elles, appelée "Soutien à David Hallyday et Laura Smet", a récolté 3.750 signatures. Le Comité de Soutien à David Hallyday et Laura Smet y interpelle la veuve du chanteur : "Vous comprendrez chère Laeticia que nous ne pouvons faire semblant de fermer les yeux. [...] Nous comptons sur votre intelligence à tous pour trouver une solution positive à cette situation. L'idéal serait de vous arranger entre vous tous".

"Stop au Laeticia-bashing !"

Si cette pétition précise qu’il s’agit de "ne juger personne", d’autres internautes sont bien plus virulent avec Laeticia Hallyday. Celle-ci est souvent traitée sur les réseaux sociaux de "vipère", dont le but est de "spolier" les biens de la famille Hallyday. Les accusations vont bon train : elle aurait influencé Johnny Hallyday dans la rédaction de son testament. D’autres prétendent même qu’elle "attendait ce moment depuis le début" de leur relation.

En face, le camp (plus réduit) des pro-Laeticia réplique. "Stop au Laeticia-bashing !" demande une autre pétition. Mais ici, seulement 745 signatures. Cette tendance indigne Thierry Willemez : "Un vrai fan de Johnny ne s’attaque pas à sa femme ! Johnny ne mérite pas ça, c’est moche." Sur Twitter aussi, ils sont plus discrets à défendre Laeticia. 

"Cette histoire-là ne nous regarde pas !"

Pour Denise Boilaud-Cerneux, ces débats n’ont pas lieu d’être. "Cette histoire-là, ça ne nous regarde pas ! Ça devrait rester strictement privé ! Moi, je ne choisis personne. J’aime Johnny pour sa musique, et je reste à ma place de fan”, explique-t-elle par téléphone. 

Un avis que partage François Bernier, à Paris. "Ça me fait mal au cœur cet acharnement médiatique autour de cette histoire. Ça ne sert qu’à ternir l’image de Johnny ! Notre émotion, le rassemblement à Paris au moment de ses obsèques… Tout ça, c’est passé aux oubliettes maintenant !" L’inquiétude de voir la mémoire de Johnny Hallyday réduite à ce contentieux judiciaire reste prédominante, dans l’un et l’autre camp. 

"En tous cas, je suis curieux de savoir comment la justice va décider de tout ça", conclut Thierry Willemez. La première décision du tribunal de Nanterre doit être rendue le 13 avril.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/