1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. George Michael, artiste flamboyant à la vie ombrageuse
3 min de lecture

George Michael, artiste flamboyant à la vie ombrageuse

PORTRAIT - Les mélodies dansantes qui ont bâti sa légende cachaient une vie privée tourmentée, entre problèmes de drogue et ruptures amoureuses.

George Michael sur scène à Amsterdam, en juin 2007.
George Michael sur scène à Amsterdam, en juin 2007.
Crédit : EVERT ELZINGA / ANP / AFP
George Michael, un artiste flamboyant à la vie ombrageuse
03:22
Félix Roudaut & AFP & Georges Lang

Les posters de George Michael décoraient de nombreuses chambres d'adolescents dans les années 80 et ses disques occupaient une bonne place sur les tables de chevet. L'icône de la pop mondiale s'est éteinte, dimanche 25 décembre, à l'âge de 53 ans. Ses mélodies dansantes et sucrées qui ont bâti sa légende cachaient néanmoins une vie privée tourmentée, entre problèmes de drogue et ruptures amoureuses.

Sa carrière commence dans les années 1980. D'abord avec le boys band britannique Wham!, puis en solo, George Michael a composé parmi les plus grands succès musicaux de son époque, dont l'incontournable Careless Whisper et Faith, vendant plus de 100 millions d'albums en l'espace de quarante ans. Mais ces dernières années, la presse faisait davantage ses gros titres sur les frasques de l'artiste plutôt que sur son talent de chanteur et compositeur. 

Les gens veulent me voir comme un personnage tragique

George Michael

Celui qui avait révélé publiquement son homosexualité en 1998 après avoir été arrêté pour attentat à la pudeur dans des toilettes publiques à Los Angeles, assumait sa vie personnelle tumultueuse. "Les gens veulent me voir comme un personnage tragique, avec ces relations sexuelles dans les toilettes publiques et la prise de drogue", mais "je ne vois même plus ça comme une faiblesse. C'est simplement ce que je suis", analysait la star dans les colonnes du Guardian en 2009.

La rédaction vous recommande

Né en 1963 à Londres de l'union d'un père grec chypriote et d'une mère anglaise, le jeune Georgios Kypriacos Panayiotou - de son vrai nom - fonde le groupe Wham! à tout juste 18 ans avec son ami de lycée Andrew Ridgeley. Apparence soignée, bronzage ostentatoire et chevelure bouffante, George Michael parvient à capturer l'esprit de l'époque. Le groupe devient très vite incontournable, grâce à des tubes comme Club Tropicana ou Wake Me Up Before You Go-Go. 1985 marque une année cruciale pour Wham!, qui acquiert une renommée planétaire. Pour preuve : il devient le premier groupe occidental à se produire en Chine

Un cœur tourmenté

À lire aussi

Mais après quatre singles classés numéro un en Grande-Bretagne, Wham! implose en 1986. Pas question pour George Michael de quitter la scène. L'artiste se lance en solo, ciblant une audience plus adulte. Le changement est également physique. Sur la pochette de son premier opus, Faith (1987), l'artiste arbore une barbe de trois jours et une boucle d'oreille. L'album est acclamé par la critique et se vend à des millions d'exemplaires. Épuisé par la promotion du disque, il faudra patienter trois ans pour que l'artiste sorte un second album : Listen Whithout Prejudice Vol. 1.

Quelques années plus tard, en 1998, le décès de son petit ami brésilien, Anselmo Feleppa, laisse la star effondrée. Il continuera malgré tout à sortir des tubes et même à créer la polémique avec Shoot The Dog (2004), un pamphlet contre la guerre en Irak. Mais depuis quelques années, la santé de l'artiste se fragilise et inquiète ses proches, à l'instar de David Furnish. En 2009, le mari d'Elton John confie à quel point l’entourage de George Michael s’inquiète pour lui. Ce dernier enchaîne les avertissements de la police pour possession de drogue. Il est condamné en 2010 à huit semaines de prison pour avoir foncé dans un magasin londonien avec son 4X4, sous l'emprise de stupéfiants. 

Ne croyez pas ces conneries dans les journaux d'aujourd'hui

George Michael

Le chanteur annonce en 2011 sa séparation de son partenaire de longue date Kenny Goss. Il passe ensuite plusieurs semaines dans un hôpital de Vienne pour soigner une pneumonie qui l'amena à l'article de la mort. Un an plus tard, George Michael interprète White Light, qui évoque son hospitalisation, à la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Londres. Nouvelle inquiétude en 2012, lorsqu'il est évacué par hélicoptère vers un hôpital après être tombé du 4X4 que conduisait son chauffeur sur une autoroute.

En 2015, il nie sur Twitter les affirmations de la femme de son cousin, selon qui il prenait du crack et de la marijuana et se trouvait en cure de désintoxication. "À mes chéris, ne croyez pas ces conneries dans les journaux d'aujourd'hui, venant de quelqu'un que je ne connais plus et que je n'ai pas vu depuis presque 18 ans", écrivait-il alors. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/