1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. François Hollande dans "Dialogues Citoyens" : pourquoi Léa Salamé se retrouve au cœur de l'attention
3 min de lecture

François Hollande dans "Dialogues Citoyens" : pourquoi Léa Salamé se retrouve au cœur de l'attention

La chroniqueuse animera l'émission "Dialogues Citoyens", jeudi 14 avril à 20h15 sur France 2. La jeune femme est l'une des figures montantes du journalisme français.

Léa Salamé à la cérémonie Les Hommes de l'Année GQ 2015
Léa Salamé à la cérémonie Les Hommes de l'Année GQ 2015
Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
Marie de Fournas

L'émission Dialogues Citoyens est très attendue ce jeudi 14 avril. François Hollande répondra en direct sur France 2 aux questions des journalistes ainsi qu'à celles des Français. Le défi est de taille pour Léa Salamé, 36 ans, qui formera un trio d'intervieweurs avec David Pujadas et Karim Rissouli face au Président. Un challenge de plus pour l'ambitieuse journaliste franco-libanaise, qui occupe de plus en plus le devant de la scène médiatique.

Hala Salamé, dite Léa, a fui la guerre au Liban avec ses parents et est arrivée en France à l'âge de cinq ans. Son père n'est autre que Ghassan Salamé, ancien ministre libanais de la Culture, politologue et professeur à Sciences Po Paris. Sa mère est d'origine arménienne. Après des études à Sciences Po Paris puis à l'université de New York, elle débute comme stagiaire sur La Chaîne parlementaire avant de travailler sur des chaînes d'info en continu.

Une journaliste de débats

C'est en 2012, à i>Télé, qu'elle présente sa première émission de débat On ne va pas se mentir. L'année suivante, elle enchaîne sur Ça se dispute. Elle arbitre alors les débats entre Éric Zemmour et Nicolas Domenach. C'est en 2014 qu'elle devient chroniqueuse sur France 2 dans l'émission On n'est pas couché, à la place de Natacha Polony. Un poste qu'elle occupe toujours aujourd'hui. Jeudi soir, elle réalisera sa première grande interview télévisée d’un chef d’État

Tandis que certains journalistes politiques sont taxés d'entretenir une certaine connivence avec le pouvoir, Léa Salamé dit vouloir garder ses distances. Bien que la journaliste révèle dans une interview accordée à la revue Charles qu'elle a accepté par deux fois les invitations du chef de l'État à dîner, elle reconnait que ce mélange des genres peut être risqué : "Je me suis retrouvée à sa table, à l'écouter me confier qu'il m'écoute chaque matin sur France Inter. Je peux légitimement en douter mais quand il fait référence à trois de mes récentes interviews, ça montre sa maîtrise. François Hollande peut se montrer plutôt charmant et c'est bien le vrai danger de ce genre de rencontres."

Au coeur d'une polémique

À lire aussi

Selon Le Canard enchaîné du 13 avril, la chroniqueuse aurait été choisie à la place de Nathalie Saint-Cricq, la responsable politique de France 2, pour l'émission Dialogues citoyens par Michel Field, le directeur de l'information de France Télévisions. La raison ? "Léa est virevoltante et sexy", aurait-il justifié. Aucun des deux principaux intéressés n'ont pour le moment réagi à ces allégations.

La meilleure intervieweuse de 2015

"Je n’ai qu’une obsession. Cette obsession, c’est mon travail. Je ne dois pas me planter sur le fond, je dois être précise, exigeante, confiait-elle en 2014 au magazine Gala. Je suis une fonceuse, un peu tête brûlée, c’est mon côté libanais ou scorpion".

Ses capacités sont d'ailleurs reconnues et saluées par certains de ses pairs. "Elle était amenée grâce à ses compétences et son charisme à évoluer sur une chaîne nationale", confiait Laurence Ferrari au magazine Elle. En 2015, elle reçoit d'ailleurs le prix Philippe Caloni de la meilleure intervieweuse de l'année. Quelques jours plus tard, elle est sacrée "Femme de Média de l'année" lors de la 23e cérémonie des Femmes en or. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/