1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. France Télévisions : les journalistes ont voté à 65,14% la motion de défiance contre Michel Field
2 min de lecture

France Télévisions : les journalistes ont voté à 65,14% la motion de défiance contre Michel Field

Le nouveau patron de l'information du groupe public s'apprête à chambouler la grille des programmes.

Michel Field, directeur de l'information de France Télévisions
Michel Field, directeur de l'information de France Télévisions
Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
Ludovic Galtier & AFP

Ce résultat va sans doute être très largement commenté dans les couloirs de France Télévisions. À peine quatre mois après l'arrivée de Michel Field à la tête de la direction de l'information du groupe public, il est confronté à la défiance des journalistes de France 2, France 3 et France TV Info. Ces derniers ont répondu "Non" à 65,14% à la question "Faîtes-vous confiance à Michel Field pour diriger l'information de France Télévisions ?". 18,26% des votants ont voté "Oui" et 16,61% ont coché la case "Ne se prononce pas". Le taux de participation s'élève à 67%.

Depuis sa nomination par Delphine Ernotte, la nouvelle patronne de l'entreprise publique, l'ancien matinalier de LCI a jeté un froid après ses déclarations sur le plateau du Supplément de Canal + où il remettait en question les choix éditoriaux du magazine Envoyé Spécial et demandait à Nicolas Poincaré, dont le magazine Complément d'enquête est menacé, de "ne pas se suicider de suite". La polémique née avec l'émission Dialogues citoyens et le choix du panel de Français réalisé par l'Élysée n'a pas arrangé l'état des relations entre le directeur de l'information et ses équipes.

De nombreux chantiers lancés en quelques mois

Il a lancé de nombreux chantiers : les Jeudis de l'info ont été confiés à Élise Lucet, Guilaine Chenu et Françoise Joly ont été débarquées d'Envoyé Spécial, l'émission Des Paroles et des Actes a été supprimée... Celui qui suscite le plus d'inquiétude est peut-être le lancement à la rentrée de septembre 2016 de la quatrième chaîne d'information sur la télévision gratuite, provisoirement baptisée France Info. Elle devrait être fabriquée par les rédactions de France Télévisions et de Radio France. Certes, le projet a été initié par Pascal Golomer, son prédécesseur. Il est néanmoins accusé d'avoir ignoré l'hostilité des rédactions envers ce projet de fusion.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/