1 min de lecture Pornographie

Facebook : un virus répandu par une fausse vidéo pornographique

Une fausse vidéo pornographique répand un virus sur Facebook. 110.000 utilisateurs se sont déjà fait infecté.

SHAH MARAI / AFP
SHAH MARAI / AFP
Axel Dauvergne

Une fausse vidéo pornographique fait des ravages sur Facebook. Le lien malveillant ressemble "innocemment" à un lien envoyé par un ami invitant à aller voir cette vidéo. Une fois que l'utilisateur a cliqué sur le lien, il peut regarder les premières secondes de la vidéo avant que le site lui demande de faire une mise à jour de Flash pour pouvoir continuer. Une fois la mise à jour acceptée, un virus s'introduit automatiquement sur l'ordinateur.

Déjà 110.000 de victimes

Pas très discret, le logiciel malveillant se met alors à poster liens pornographiques sur liens pornographiques sur le mur Facebook infecté, taguant au passage 20 amis au hasard. Une MST virtuelle qui a déjà fait 110.000 victimes.

Mieux vaut donc éviter de cliquer sur des liens pornographiques sur Facebook, quelle que soit sa provenance. Le site fait très attention à faire la chasse à ce genre de contenu, et a publié un message de mise en garde  : "Nous utilisons des systèmes automatisés pour identifier les liens potentiellement dangereux afin de les empêcher de se propager. Nous connaissons ce type logiciels malveillants, qui sont généralement hébergés en tant qu’extensions de navigateur et partagés à l’aide de liens sur les sites de médias sociaux. Nous bloquons des liens redirigeant vers ces escroqueries, offrons des options de nettoyage, mettons en place des mesures supplémentaires pour assurer une expérience sécurisée sur Facebook".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pornographie Virus Réseaux sociaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants