1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Entrés illégalement en Australie, les chiens de Johnny Depp risquent l'euthanasie
2 min de lecture

Entrés illégalement en Australie, les chiens de Johnny Depp risquent l'euthanasie

Actuellement en tournage en Australie, la star américaine n'a pas déclaré ses chiens à la douane australienne, très stricte sur la politique de quarantaine imposée aux animaux.

Johnny Depp à la première japonaise du film "Charlie Mortdecai", à Tokyo, le 27 janvier 2015 (archives).
Johnny Depp à la première japonaise du film "Charlie Mortdecai", à Tokyo, le 27 janvier 2015 (archives).
Crédit : TOSHIFUMI KITAMURA / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Il a beau être célèbre, les autorités australiennes ne comptent pas faire de cadeaux à Johnny Depp et encore moins à ses chiens. Canberra n'est pas vraiment satisfaite que les deux Yorkshire terriers de la star soient entrés illégalement sur le territoire en jet privé et menace de les euthanasier s'ils ne retournent pas immédiatement à Hollywood.

En Australie à l'occasion du tournage du cinquième opus de Pirates des Caraïbes "Dead men Tell no Tales" (Les morts ne racontent pas d'histoires), où il reprend son rôle de Jack Sparrow, l'acteur a été prévenu : "Ce n'est pas parce qu'il est Johnny Depp qu'il peut se soustraire à la loi", a déclaré ce jeudi 14 mai aux journalistes le ministre de l'Agriculture Barnaby Joyce.

Les chiens bientôts saisis par la douane

L'Australie impose une stricte politique de quarantaine pour les animaux entrant sur son territoire afin d'éviter la propagation de maladies. Il semblerait que le comédien n'en ait pas tenu compte en arrivant à Brisbane le mois dernier avec ses deux animaux de compagnie, Pistol et Boo, qui n'ont pas été déclarés à la douane. "Il y a une procédure pour ceux qui veulent faire venir des animaux : il faut obtenir les autorisations, ils sont placés en quarantaine et ensuite on peut les récupérer", a ajouté le ministre.

Les services des douanes vont les saisir de manière imminente, a averti Barnaby Joyce. Les chiens ont été repérés au moment où ils étaient conduits chez un toiletteur et c'est comme cela que les autorités se sont aperçues de leur présence, a-t-il encore expliqué. "Il est temps que Pistol et Boo foutent le camp et rentrent aux États-Unis", a ajouté le ministre. "Il peut les renvoyer ou nous serons contraints de les euthanasier". Comme on lui demandait quelle pourrait être la réaction de l'acteur, le ministre a répondu avec ironie: "je ne pense pas que Johnny Depp m'invitera à la première des Pirates des Caraïbes".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/