1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. EN IMAGES - Fusillade à Charlie Hebdo : la presse française et internationale solidaire du journal satirique
2 min de lecture

EN IMAGES - Fusillade à Charlie Hebdo : la presse française et internationale solidaire du journal satirique

EN IMAGES - Après l'attentat contre la rédaction du journal "Charlie Hebdo", la presse française et internationale s'est mobilisée et rend hommage aux victimes en leur consacrant la Une.

La Une du journal norvégien "Aftenposten"
La Une du journal norvégien "Aftenposten"
Crédit : Capture d'écran Twitter
La Une du journal norvégien "Aftenposten"
Le journal "Paris Normandie", devient "Charlie Normandie"
Le quotidien britannique "The Independent"
La Une du "Figaro"
La Une du "Bild" dont la quatrième de couverture est en français
La Une du quotidien "L'Équipe"
La Une "Libération"
Dans son édition du soir, "Ouest France" fait référence à une Une de "Charlie Hebdo"
La Une de "Ouest France"
La Une du quotidien danois "Politiken"
La Une de "Sud Ouest"
La Une du quotidien régional berlinois "Berliner Zeitung"
La Une du quotidien régional berlinois "Berliner Zeitung"
Le tabloïd allemand "Berliner Kurier"
La Une du quotidien anglais "The Guardian"
La Une de "20 Minutes"
La Une de "Var Matin"
La Une du journal belge "L'avenir"
La Une du journal espagnol "Ara"
La Une de "L'Humanité"
La Une du journal norvégien "Aftenposten" Crédits : Capture d'écran Twitter
Le journal "Paris Normandie", devient "Charlie Normandie" Crédits : Capture d'écran Twitter
Le quotidien britannique "The Independent" Crédits : Capture d'écran Twitter
La Une du "Figaro" Crédits : Capture d'écran Twitter
La Une du "Bild" dont la quatrième de couverture est en français Crédits : Capture d'écran Twitter
La Une du quotidien "L'Équipe" Crédits : Capture d'écran Twitter
La Une "Libération" Crédits : Capture d'écran Twitter
Dans son édition du soir, "Ouest France" fait référence à une Une de "Charlie Hebdo" Crédits : Capture d'écran Twitter
La Une de "Ouest France" Crédits : Capture d'écran Twitter
La Une du quotidien danois "Politiken" Crédits : Capture d'écran Twitter
La Une de "Sud Ouest" Crédits : Capture d'écran Twitter
La Une du quotidien régional berlinois "Berliner Zeitung" Crédits : Capture d'écran Twitter
La Une du quotidien régional berlinois "Berliner Zeitung" Crédits : Capture d'écran Twitter
Le tabloïd allemand "Berliner Kurier" Crédits : Capture d'écran Twitter
La Une du quotidien anglais "The Guardian" Crédits : Capture d'écran Twitter
La Une de "20 Minutes" Crédits : Capture d'écran Twitter
La Une de "Var Matin" Crédits : Capture d'écran Twitter
La Une du journal belge "L'avenir" Crédits : Capture d'écran Twitter
La Une du journal espagnol "Ara" Crédits : Capture d'écran Twitter
La Une de "L'Humanité" Crédits : Capture d'écran Twitter
1/1
Marie-Pierre Haddad

Le monde des médias est encore sous le choc. Un attentat a été perpétré contre Charlie Hebdo, mercredi 7 janvier. Deux hommes cagoulés et armés ont fait irruption au sein de la rédaction du journal satirique et ont tué au moins 12 personnes, dont les cinq dessinateurs Charb, Wolinski, Cabu, Tignous et Honoré.

Dès les premières informations connues, plus de 100.000 personnes se sont rassemblées dans plusieurs villes de France. La mobilisation s'est aussi faite sur les réseaux sociaux avec le hashtag (mot-clé) #JesuisCharlie. À cela s'est ajouté les hommages rendus par des dessinateurs français et étrangers qui ont posté des messages, ainsi que des dessins en soutien aux victimes. 

De son côté, la presse s'est aussi mobilisée et les unes des journaux marquent le soutien apporté au journal satirique. Tous les journaux déplorent l'horreur et prônent la liberté d'expression, en reprenant les Unes culte de Charlie Hebdo.

Un geste très fort des quotidiens québecois

Jeudi matin, les 12 principaux journaux québécois ont choisi de publier, à l'unisson, l'une des caricatures les plus controversées de Charlie Hebdo. Parue en 2006, elle représente Mahomet se cachant les yeux, disant que "c'est dur d'être aimé par des cons". Ils ont également critiqué, dans leurs éditoriaux, d'autres médias qui ont décidé de ne pas publier ces caricatures.

À lire aussi

Cette Une dessinée par Cabu, qui figure parmi les 12 victimes de l'attaque de mercredi contre le journal satirique, était parue initialement en 2006, lorsque Charlie Hebdo avait reproduit des caricatures du prophète de l'Islam publiées dans le journal danois Jyllands-Posten.

Dans un rare élan commun, douze quotidiens québécois (Le Devoir, le Journal de Montréal, La Presse, 24 Heures, Métro, le Journal de Québec, Le Soleil, le Quotidien, Le Droit, La Tribune, La Voix de l'Est et le Nouvelliste) ont donc décidé de reproduire la Une controversée dans leur édition de jeudi, "en mémoire des victimes de l'attentat d'hier à Paris et afin de démontrer leur appui aux principes fondamentaux de la liberté d'expression", explique Le Devoir de Montréal.

S'attaquer à quelqu'un simplement pour ses idées et ses opinions est une entrave inacceptable à la démocratie

Le Devoir de Montréal

"S'attaquer à quelqu'un simplement pour ses idées et ses opinions est une entrave inacceptable à la démocratie", ajoute le quotidien progressiste. Sa Une est barrée des mots "Ils étaient Charlie", accompagné d'un dessin présentant cinq corps recouverts d'un drap blanc au-dessus duquel le caricaturiste maison, Garnotte, a noté: "Charlie Hebdo: les couvertures auxquelles vous n'avez pas échappé..."

Refuser de publier les caricatures, une "capitulation intellectuelle"

Dans leurs éditoriaux, les journaux québécois dénoncent la décision prise par d'autres médias, telle la télévision publique anglophone canadienne CBC, de ne pas publier certains dessins controversés, car blasphématoires, de Charlie Hebdo.

La Presse met ainsi en garde contre la tentation de "la thèse de la provocation", selon laquelle les dessins offensant ont provoqué la colère des assaillants, car elle "trahit une capitulation intellectuelle". "Ces bémols, qu'on a continué à entendre hier, sont infondés et dangereux", poursuit le plus grand journal québécois, qui en tout publie une douzaine de Unes de Charlie Hebdo. Sa première page présente 12 crayons barrés d'un trait rouge et titre: "La liberté assassinée". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/