2 min de lecture Emma Watson

Emma Watson ciblée par des pirates : un coup monté pour défendre Jennifer Lawrence

Le site qui disait menacer l'actrice britannique Emma Watson avait en réalité pour but de demander la fermeture du site débridé "4chan" où des photos privées de l'actrice Jennifer Lawrence avaient surgi.

Emma Watson sur le tapis rouge de Leicester Square, à Londres, à l'occasion de la première du film "Noé", le 31 mars 2014
Emma Watson sur le tapis rouge de Leicester Square, à Londres, à l'occasion de la première du film "Noé", le 31 mars 2014 Crédit : AFP / BEN STANSALL
Antony Milanesi
Antony Milanesi
Journaliste RTL

Le site internet intitulé "Emma you are next" (Emma tu es la prochaine) qui promettait de dévoiler des photos d'Emma Watson nue n'était pas une vraie menace envers l'actrice, il s'agissait d'un moyen pour une agence de marketing d'alerter la justice américaine sur les dangers du site internet 4chan, de demander sa fermeture, et de se faire de la publicité.

Mardi 23 septembre, la toile s'offusquait de découvrir un site affichant un compte à rebours au terme duquel des photos intimes volées à l'actrice britannique Emma Watson allaient être dévoilées. 

Capture d'écran du site "Emmayouarenext" du 23 septembre 2014
Capture d'écran du site "Emmayouarenext" du 23 septembre 2014

Cette menace faisait suite au Celebgate 2014, également appelé "The Fappening" : la diffusion en septembre sur le site peu contrôlé 4chan de nombreuses photos intimes, volées à une soixantaine de célébrités américaines, dont l'actrice Jennifer Lawrence fut la principale victime.

L'engagement féministe d'Emma Watson pris pour cible

Suite à la publication d'une seconde vague de photos de Jennifer Lawrence et Kim Kardashian entre autres, Emma Watson, désormais ambassadrice de bonne volonté à l'ONU femmes, était dans les esprits devenue une cible idéale pour les hackers. L'actrice a prononcé le 20 septembre un discours sur l'importance de la lutte pour l'égalité homme-femme devant l'organisation des nations unies.  

L'ambassadrice de l'ONU femmes Emma Watson et le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon
L'ambassadrice de l'ONU femmes Emma Watson et le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon

Un appel à fermer 4chan

À lire aussi
Neuville et Hermione dans "Harry Potter le Prince de sang-mêlé Harry Potter
"Harry Potter" : quand Emma Watson retrouve deux autres stars de la saga

La société de marketing américaine Rantic a avoué être à l'origine du site menaçant Emma Watson. L'adresse du site reconduit désormais sur celle de Rantic.com, le site affiche désormais un message qui s'adresse directement au président des États-Unis, Barack Obama

"Cher Barack Obama, des agents de célébrités nous ont demandé d'attirer l'attention sur cet écœurant problème. La fuite de photos nues sur 4chan a été désastreuse pour la vie privée et a prouvé qu'internet DEVAIT être censuré. Chaque mention "j'aime" sur Facebook, chaque partage ou mention sur Twitter, peut être comptabilisé comme signature pour une pétition, et doit être un pas de plus vers la fermeture de www.4chan.org. Cordialement, Rantic.com". Le message sur le site est suivi d'un raccourci permettant aux internautes de tweeter avec le mot-clef #ShutDown4CHAN, (Eteindre4chan) pour appeler à la fermeture du site 4Chan.

48 millions de visiteurs en 1 jour

Rantic.com révèle qu'en une journée, le site intitulé EmmaYouAreNext.com qui apparaissait comme une menace terriblement provocante de la part des pirates de 4chan, responsables des premières fuites, a été fréquenté par 48 millions de visiteurs, 7 millions de personnes dans le monde l'ont partagé sur Facebook et 3 millions sur Twitter.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emma Watson Internet Hackers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7774472946
Emma Watson ciblée par des pirates : un coup monté pour défendre Jennifer Lawrence
Emma Watson ciblée par des pirates : un coup monté pour défendre Jennifer Lawrence
Le site qui disait menacer l'actrice britannique Emma Watson avait en réalité pour but de demander la fermeture du site débridé "4chan" où des photos privées de l'actrice Jennifer Lawrence avaient surgi.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/emma-watson-ciblee-par-des-pirates-un-coup-monte-pour-defendre-jennifer-lawrence-7774472946
2014-09-24 12:12:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KqjrKvbnsvmaZp7qxld3sA/330v220-2/online/image/2014/0708/7773108356_emma-watson-sur-le-tapis-rouge-de-leicester-square-a-londres-a-l-occasion-de-la-premiere-du-film-noe-le-31-mars-2014.jpg