4 min de lecture Danse avec les stars

"Danse avec les stars" : Joy Esther éliminée surprise, Élodie Gossuin sauvée

Le prime time du 2 décembre a vu l'élimination de Joy Esther, pourtant bien supérieure à Élodie Gossuin, sauvée par les votes.

Les candidats et candidates attendent le verdict de "Danse avec les stars" le 2 décemnbre 2017
Crédit Image : Twitter "DALS"

L'épilogue de la 8e saison de Danse avec les stars approche et à 3 semaines de la finale, le niveau monte et chaque prestation doit être du calibre d'un finaliste, voire d'un vainqueur. Ce samedi 2 décembre, les candidats et candidates devaient présenter une prestation avec un tableau dédié à leur partenaire, avant de danser à l'aveugle

En effet, à la fin du premier passage, les couples prenaient connaissance de la musique du deuxième passage, avec 30 minutes de répétitions uniquement. De quoi corser la difficulté et faire encore le tri entre les talents et aider le public à faire son choix pour envoyer les 4 meilleurs duos en demi-finale. 

Carole Rousseau et Sandrine Quétier lançaient alors le premier passage, celui d'Agustin Galiana, chargé d'ouvrir le bal. Le tableau offert était celui d'une comédie musicale 100% Broadway, avec le All That Jazz extrait de Chicago. Un hommage à Candice Pascal, petite fillette d'Agen, qui a quitté son Lot-et-Garonne pour filer danser à New-York. 

Un jazz artistiquement et techniquement de qualité certaine, de quoi mériter un 70 général et un 10 de Jean-Marc Généreux en artistique. Voilà qui mettait la barre très haut et mettre la pression sur Joy Esther. L'outsider qui a fini en tête la semaine passée devait offrir un tango, dont la technique précise est toujours un risque. Sur Roxanne, version Moulin Rouge, la comédienne séduisait les juges, et récoltait un beau 68. La technique lui ayant coûté quelques points. Mais l’apothéose allait arriver. 

Lenni-Kim intouchable

Lenni-Kim et son paso doble, en l'honneur de la grand-mère de Marie Denigot, mettaient la salle en fusion et les jurés ne pouvaient que tirer leur chapeau. Un double 10 de Fauve Hautot en technique et artistique - le premier de la saison - illustrait une prestation de cador et un 72 final canon. Les 3 meilleurs couples assuraient leur statut, et les autres, allaient devoir jouer serré. 

Élodie Gossuin, qui est allée avec Christian Millette à Montréal afin de remonter le fil de son histoire personnelle, a offert là encore sa prestation artistique la plus aboutie, sur une danse contemporaine. Hélas, c'est encore la technique qui allait plomber l'ex-Miss France, qui récoltait un 56. Le fossé se creuse entre la maman de l'émission et les autres. D'autant que le duo Licata-Silva allait être lui aussi à la hauteur. 

Tatiana Silva bluffante

Tatiana Silva était cette fois-ci au niveau de son danseur, l'un des meilleurs de l'émission et arrachait des notes de haute volée. Et un 69 final qui venait l'intercaler sur le podium, plus fort que l'excellente Joy Esther. Un carré d'as se détachait nettement. Et les danses en aveugle allaient définir encore les contours des niveaux des uns et des autres. 

Et là encore, le señor Galiana mettait la pression sur les autres. Sa salsa sur Je suis en feu de Soprano portait bien son nom, et le 71 décroché envoyait le couple au sommet en attendant le passage des autres. Joy Esther allait suivre, sur un jive très exigeant techniquement et physiquement au sortir d'un entraînement d'une heure après un premier passage. 

Le passage à l'aveugle sur J'irai où tu iras de Céline Dion et Jean-Jacques Goldman était plein d'énergie, plein de gaz et d’enthousiasme, mais les faux pas et approximations ne plaisaient pas à Jean-Marc Généreux et Nicolas Archambault (6 et 7). Le total atteignait un 65. Le jive à suivre de Lenni-Kim allait être lui plus convainquant.

Et le coup de tonnerre est intervenu

La danse bondissante et joyeuse collait à merveille au jeune québécois et sa partenaire sur La Bamba de Los Lobos. Des 10, un 75 au final et un total de 147 qui propulsait Lenni-Kim en prince absolu de la soirée. Un sommet atteint, et une dégringolade en suivant avec une Élodie Gossuin très mal servie par la production. L'animatrice a dû montrer un quickstep sur la bande-originale de... Benny Hill

Un choix compliqué, et une notre finale de 45. Trop peu, même avec une autre musique Élodie Gossuin est un ton en dessous. D'autant que Tatiana Silva venait encore montrer que ce samedi était sa grande soirée. Sa salsa sur Magic In The Air de Magic System était déliée, toute en décontraction pour un 71 qui la propulsait sur le podium de la soirée. 

Un quatuor pour la demi-finale se détachait nettement. Mais c'est le public qui vote, et les surprises ne sont jamais loin. Et il aura fallu attendre le 8e prime pour en avoir une énorme. Joy Esther, certainement parmi les 3 meilleures "stars" de la saison est éliminée. Techniquement incompréhensible. Mais c'est sans doute cela le sel de DALS.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés